WTCR à Sotchi Course 1 : Azcona vainqueur, Ehrlacher Champion

Mikel Azcona a dépassé Jean-Karl Vernay dans le dernier tour pour remporter la Course 1 de la WTCR VTB Race of Russia, alors que Yann Ehrlacher est devenu Champion du WTCR 2021 avec une sixième place sur le Sochi Autodrom.

Azcona est parti de la huitième place sur la grille de départ pour remporter une victoire sensationnelle au volant de sa CUPRA Leon Competición de Zengő Motorsport, tandis qu’Ehrlacher a évité les problèmes pour s’assurer sa deuxième couronne WTCR consécutive.

Les conditions difficiles, – la pluie s’est invitée ce dimanche matin sur le tracé russe -, ont contribué à une première manche frénétique. Frédéric Vervisch a tout donné pour rester mathématiquement dans la course au titre sur son Audi RS 3 LMS du Team Audi Sport. Mais la troisième place du Belge n’a pas suffi à empêcher Ehrlacher de décrocher son titre, son deuxième consécutif.

« Cela fait tellement de bien », a déclaré le jeune homme de 25 ans à la radio après avoir pris le drapeau à damier. « Nous sommes champions du monde ! Deux fois ! Génial ! »

Vernay semblait se diriger vers la victoire après une performance de haut vol également de la part du tricolore. Le pilote de l’Engstler Hyundai N Liqui Moly Racing Team a pris un superbe départ depuis la deuxième ligne pour se faufiler entre les deux Audi qui s’élançaient de la première ligne à l’entrée du premier virage, avant que Gilles Magnus, parti en pole position, ne le repasse dans la longue courbe du deuxième virage pour prendre la tête. Derrière les deux premiers, Esteban Guerrieri, à la lutte face à Vervisch pour la troisième place, a perdu le contrôle de sa voiture au virage 4 et a durement heurté la barrière au volant sa Honda Civic Type R TCR ALL-INKL.COM Münnich Motorsport. « Je suis désolé les gars », a déclaré l’Argentin à la radio de l’équipe. « J’ai roulé sur la peinture bleue (sur la piste). »

Ehrlacher a raconté comment il a vu le départ depuis sa voiture. « C’était le chaos absolu », a-t-il dit. « Je ne pouvais rien voir. L’essentiel est qu’Esteban va bien. C’était un gros impact, je l’ai vu en live. »

Après une interruption derrière la voiture de sécurité, la course a repris au quatrième tour et Vernay est immédiatement passé à l’attaque, prenant l’avantage sur Magnus à l’intérieur du long virage numéro 3. Magnus a ensuite été attaqué par Rob Huff et Azcona au volant de leurs CUPRA. Azcona dépassait son coéquipier au cinquième tour alors que Vernay signalait un dysfonctionnement de ses essuie-glaces. Au tour suivant, Azcona rétrogradait Magnus en troisième position et se lançait à la poursuite de Vervisch, désormais deuxième derrière Vernay.

Mais Magnus n’avait pas rendu les armes et, au septième tour, il heurtait la CUPRA, engendrant un nouveau changement dans la hiérarchie. Huff pointait maintenant au troisième rang devant Azcona, avec Magnus toujours sur leurs talons.

Pendant ce temps, à l’avant, Vervisch pressait Vernay pour la tête de la course, mais le Belge devait soudainement faire face à Huff. Les deux pilotes se heurtaient portière contre portière, ce qui endommageait la CUPRA de Huff qui était obligée de rentrer aux stands. L’ordre était maintenant Vernay, Azcona, Vervisch et Magnus alors que la course abordait ses derniers tours.

Dans le dernier tour, Azcona réduisait rapidement son écart sur Vernay dans la ligne droite des stands, et effectuait une manœuvre décisive au freinage dans le virage 2 pour prendre la tête et une victoire mémorable. Derrière Vernay, Vervisch terminait au moins sur le podium avec sa troisième position devant Magnus, son coéquipier dans l’équipe Comtoyou. Nathanaël Berthon complétait un trio Audi dans le top cinq après une course relativement calme, alors qu’Ehrlacher, qui avait pris soin de demeurer en-dehors des embûches, terminait sixième pour s’assurer les points vitaux dont il avait besoin sur sa Lynk & Co. de Cyan Racing pour coiffer une seconde couronne consécutive.

Attila Tassi (Honda) dépassait Yvan Muller pour la septième place, les autres Lynk & Co de Santiago Urrutia et Thed Björk complétant le top 10. Les autres pilotes dans les points étaient Néstor Girolami (Honda) en 11ème position, devant Norbert Michelisz (Hyundai), Luca Engstler (Hyundai), Gabriele Tarquini – dans son avant-dernière course avant sa retraite – et Jordi Gene (CUPRA) en 15ème position.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*