Andréa Mayer-Peterhansel, Sport Manager Monster Energy Yamaha Rally

Andrea Mayer, portrait during the Rallye du Maroc 2021, from October 8 to 13, 2021 in Zagora, Morocco - Photo Antonin Vincent / DPPI

Quand Andrea Mayer-Peterhansel se déplace dans un bivouac ou dans le village du Rallye du Maroc à Zagora, elle diffuse. Son sourire permanent, ses yeux bleus métal, sa chevelure blonde donnée au vent… elle ne passe pas inaperçue se voyant sollicitée au mètre pour répondre à tous ceux et celles qui l’interpellent.

Andréa joue un rôle clé au sein du Monster Energy Yamaha Rally depuis presque un an. Raison pour laquelle, sa présence se justifie sur les manches de rallye-raid où l’équipe bleue participe avec ses trois pilotes : Adrien van Beveren, Ross Branch et Andrew Short. Au Maroc, le team était présent pour préparer le Dakar car, on ne cache au sein du groupe, que la priorité reste la victoire.

« C’est un rôle passionnant. Avant j’étais pilote maintenant, la situation est inversée, je prends des responsabilités pour les autres. C’est un réel challenge. Je n’ai jamais autant lu le règlement moto pour le connaître sur le bout des doigts et surtout l’appliquer. Les contacts avec la FIM, les organisateurs de rallyes… comprendre tout ce qui est derrière cette discipline est intéressant et me passionne. Ça me fait bien travailler et réfléchir aussi ! »

Chez Yamaha, Andréa excelle, l’ambiance régnante la guide : « Avec Marc Bourgeois, le manager, nous formons un binôme. Il manque encore un peu d’expérience en rallye-raid (Marc vient de l’enduro), nous nous complétons… Et, avec Jordi Arcarons, tout se passe de la même façon. Il se bat beaucoup sur la partie road-book, la programmation du GPS et s’occupe de la toute la logistique pour les tests. Il faut que nous avancions et vite afin de fiabiliser la Yamaha en amont des courses… »

Andréa ne reste jamais passive
Quand Andrea hésite ou hésite sur certains points, c’est auprès des têtes pensantes qu’elle s’avise ou vers son époux Stéphane (Peterhansel). La moto lui manque, c’est une certitude, elle ne s’en cache pas : « J’ai compris que ce n’était plus l’heure pour moi. J’en ai bien profité jusque-là. Chaque chose en son temps ! J’ai pratiqué tout ce qui se fait en rallye-raid : moto, quad, auto, SSV, camion, pilote et navigatrice… Je ne pense pas que beaucoup de concurrent me jumelle ! »

Pour se distraire et se détendre avant de bondir au rallye Abu Dhabi Desert Challenge, dans quelques jours, Andréa et Stéphane vont participer à un Vintage Enduro. Ils y retrouveront les « anciens combattants «  comme Andréa identifie ses copains. « Ça nous fait énormément plaisir, de bricoler nos motos, de rigoler et de discuter de tout et de rien tous ensemble… »

Le Dakar, priorité de Yamaha
Andrea jongle avec un emploi du temps serré tout en regardant le prochain Dakar avec des yeux visionnaires : « Le Dakar, c’est 100% notre priorité. Cette année nous avons gagné le Kazakhstan, après 20 ans sans victoire, cela fait du bien. Avec la victoire de Ross (Branch), le podium d’Adrien (Van Beveren, 3ème), cela donne de la perspective pour la suite. »

Marie-France Estenave
Photos DPPI – MFE & DR

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*