Le Dakar s’engage dans un vaste programme de transformation énergétique

– Le Dakar s’engage dans un vaste programme visant à la transformation énergétique progressive du rallye vers les énergies alternatives à faible émission.
– Décidé à prendre part à ce mouvement, le constructeur Audi annonce son arrivée sur le Dakar en 2022 avec des véhicules à énergie alternative.
– Plusieurs autres projets ambitieux entament leur transition dès le Dakar 2021 : celui du duo Cyril Despres-Mike Horn ou celui de Guerlain Chicherit.

Le terme de ‘pionniers’ colle à l’histoire du Dakar, qui en était déjà peuplé à sa création en 1979 pour se lancer à l’assaut des déserts africains, puis pour franchir l’Atlantique vers les étendues d’Amérique latine, ou encore l’année dernière pour découvrir l’Arabie Saoudite et le Moyen-Orient. L’édition 2021 voit maintenant l’émergence de pionniers d’un nouveau type, qui se dirigent à leur façon vers des territoires encore vierges : la mise au point de véhicules électriques à faible émission, capables de gagner l’épreuve. Le Dakar a décidé de jouer un rôle moteur dans cette quête, en favorisant les initiatives ambitieuses et en accompagnant la révolution technologique qui sera portée par les constructeurs, les teams et les équipages désireux de confronter leurs solutions technologiques aux conditions les plus extrêmes.

Dans ce contexte, le Dakar est particulièrement heureux d’accueillir dès l’édition 2022 le prestigieux constructeur allemand Audi qui après avoir conquis le monde de l’endurance en s’imposant dès 2012 avec un véhicule hybride sur les 24 heures du Mans se lance avec le même appétit sur les pistes et les dunes du Dakar, en tablant sur une technologie innovante de l’électrique. La solution retenue par Audi sera celle d’un prototype électrique alimenté par une batterie haute tension qui pourra être chargée pendant la conduite avec la ferme intention de réduire ses émissions de façon très significative.

En parallèle, plusieurs projets seront initiés dès 2021. Ainsi, Cyril Despres, quintuple vainqueur du Dakar associé à l’aventurier Mike Horn vise le podium dans un véhicule à hydrogène, en 2023. Pour l’heure, le but de leur engagement sur la 43ème édition consiste à récolter sur le terrain, au volant d’une Peugeot 2008 du team Abu Dhabi Racing, un maximum de paramètres scientifiques indispensables pour avancer dans la conception de leur future voiture à hydrogène. Dans un registre équivalent, le groupe GCK de Guerlain Chicherit présentera à NEOM un véhicule électrique en plein développement, que l’ancien vainqueur de la coupe du monde de rallye raid et 5e du Dakar en 2010 voit également en lice pour l’édition 2023 en version hydrogène.

La combinaison de ces volontés et de ces énergies aboutira à la transformation d’un Dakar encore plus responsable, utile aux innovations technologiques et impliqué dans les changements décisifs de son époque. Le détail de ce calendrier, comprenant des mesures réglementaires, des accords avec des constructeurs et des dispositions annexes sur la maîtrise de la dépense énergétique, sera dévoilé lors d’une conférence de presse à NEOM, future ville des sciences et de la technologie, à l’occasion du prochain Dakar.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*