Blancpain Saintéloc Paul Ricard: Deux crevaisons…

© Daniel Delien

– Premier top ten 2019 en Endurance pour Palette / Gachet / Haase Paque / Chatelet / Winkelhock 5ème en Pro-Am après deux crevaisons.

1000 km of Paul Ricard
Audi R8 LMS GT3 #25 (Gachet/Palette/Haase) – Qualification : 18 / Race : 9 – Pro : 9
Audi R8 LMS GT3 #26 (Paque/Chatelet/Winkelhock) – Qualification : 43 / Race : 30 – Pro/Am: 5
Endurance Cup Drivers : 1. Molina/Rigon / Aleshin 49 points – 2. Mapelli/Lind/Caldarelli 45 –
3. Gounon/Kane/Pepper 34… 19. Gachet/Palette/Haase 2 …

Endurance Cup Teams : … 13. SAINTéLOC Racing 5 …
Endurance Cup Pro/Am Drivers : … 6. Winkelhock/Paque 30 – 8. Michal 18 – … 10. Chatelet 2 …
Endurance Cup Teams Pro/Am : 5. SAINTéLOC Racing 30 …
Blancpain GT Series Drivers : … 29. Gachet/Haase 5 …
Blancpain GT Series Pro-Am Drivers : 6. Winkelhock/Paque 30 – 8. Michal 18 – … 10. Chatelet 2 …
Blancpain GT Series Teams : …13. SAINTéLOC Racing 10 …
Blancpain GT Series Pro-Am Teams : 5. SAINTéLOC Racing 30 …

L’équipage Pro de l’Audi R8 LMS #25 de Saintéloc Racing était bien décidé à ouvrir son score en Endurance Cup dans cette troisième manche française. Si Simon Gachet et Steven Palette complètent toujours le même trio avec le pilote officiel Audi Sport, Christopher Haase, Markus Winkelhocq assistait de nouveau Pierre-Yves Paque, comme à Monza, et cette fois aussi Philippe Chatelet, nouveau venu de dernière heure à bord de l’Audi R8 LMS #26 évoluant en Pro-Am Cup.

Après les deux séances libres et celle de préqualification du vendredi préparant cette course de 6 Heures en semi-nocturne du samedi soir, la qualification du matin donnait la 18ème place pour la #25 et la 43ème pour la #26 sur une grille de pas moins de 49 voitures. Après le beau 9ème chrono réussi par Simon Gachet, l’Audi SAINTéLOC de pointe n’avait pu rester dans le top 10 au cumul des trois chronos.

L’essentiel restait à faire sur le grand tracé de 5,8 km, sous une chaleur de 26°C à 18 Heures. Dans la mêlée du premier tour, Palette était contraint de virer large pour ne pas se faire abîmer la voiture et pointait au 26ème rang, Paque au 43ème. Hélas, le pilote belge de la #26 se faisait percuter dès le 2ème tour au virage 5, une crevaison à l’arrière gauche se déclarant au virage 6. Forcé de rentrer doucement au stand pour changer de roue, Paque repartait en ayant perdu un tour, malgré la première neutralisation motivée par un accrochage multiple dans la courbe de Signes. Juste après la relance au 12ème tour, une deuxième neutralisation survenait, la #25 étant pointée 25e. Deux tours plus tard, sous ‘full course yellow’, Palette comme d’autres profitaient de la possibilité d’anticiper leur premier arrêt, le cap des 40′ de course étant atteint.

Repartie 29ème, la #25 passait au travers des embûches et remontait progressivement au 6e rang juste avant que Steven laisse le volant à Simon Gachet au 47ème tour. Quand Simon passait au stand pour effectuer l’arrêt ‘joker’ de la voiture, il pointait 13ème. Malheureusement, ce qui aurait pu être un élément de stratégie payante allait être annulé par la neutralisation survenant juste après, à cause de l’arrêt en piste de la Mercedes de Meadows. Christopher Haase entamait son double relais après le 110e tour et entreprenait une belle remontée vers les dix premiers, avec des performances en hausse pour la #25. Malgré une perte de temps lors du dernier arrêt-ravitaillement en essence, Christopher se hissait petit à petit à la 8ème place et la première des Audi devant celle de Van der Linde, même si celui-ci l’avait percuté plusieurs fois dans la ligne droite. Mais à 5 minutes du drapeau à damier, le pilote sud-africain employait la manière forte pour reprendre la place, percutant l’Audi Saintéloc au freinage du virage 1 et l’obligeant à tirer droit. En revenant sur la piste au virage 2, Haase ouvrait la porte et le laissait passer pour ne pas risquer une pénalité. Mais la manoeuvre de Van der Linde n’allait pas être sanctionné par les commissaires, ce qui peut être interprêté comme une injustice. Cette fin de course extraordinaire de Christopher validait néanmoins une belle 9e place de l’équipage.

Reléguée à un tour dès le début de course, la #26 occupait la 41ème position quand Pierre-Yves Paque était relayé par Philippe Chatelet. Le nouveau venu de l’équipe allait connaître deux incidents, comme il le raconte. « En course, quand j’ai pris la suite de Pierre-Yves, nous étions en ‘full course yellow’, puis sous ‘safety car’. Au moment du ‘restart’, dans les S de la Verrerie, j’ai un peu ouvert la porte à une voiture Pro arrivant derrière, mais il m’a refermé sur la corde suivante, Je n’avais pas d’autre solution que de prendre le vibreur haut que l’on ne prend jamais sous peine de faire décoller la voiture. Il y a eu un léger contact en latéral, suffisant pour partir dans un beau 360°. J’ai limité la casse en termes de temps, mais j’ai senti un léger déréglage du train avant. J’ai hésité à rentrer au stand, mais j’ai vu rapidement qu’il n’y avait pas de dégradation, l’entrée dans la courbe de Signes se faisant correctement. Pour ne pas perdre de temps, l’équipe a décidé de me laisser rouler jusqu’au ‘pitstop’ où elle a pu faire un rapide contrôle. Après cet incident, c’était super agréable car j’ai pu aligner des chronos de plus en plus corrects et réguliers. J’ai pris beaucoup de plaisir, pouvant rouler en apprenant derrière certains Pros, et remonter quelques équipages Pro ou Am. Malheureusement, sept tours avant la fin de mon double relais, j’ai pris un débris à l’entrée de Signes qui est venu couper le pneu arrière gauche. Dans Signes, la voiture m’a échappé et j’ai fait deux 360° hors piste. Je suis rentré lentement pour ne pas abîmer la carrosserie arrière, et on a perdu énormément de temps, comme lors de l’incident de Pierre-Yves. Avec la roue changée, je suis reparti en attaquant au maximum avant de passer le volant à Markus. » A

Après cette prestation prometteuse de Chatelet, Markus Winkelhock s’est offert comme à son habitude deux relais de haute volée, pour ramener la #26 en 30ème position, avec les points de la 5ème place en Pro-Am.

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*