Dakar Etape 2: Les pilotes Yamaha composent avec la prudence

Adrien Van Beveren © DR

En chef de file de l’équipe Yamalube Yamaha Rally, Adrien Van Beveren a terminé la 2e étape du Dakar 2019 à la 7ème place devant Xavier de Soultrait 13ème, Franco Caimi 18ème et Rodney Faggotter 29ème, tous les quatre au guidon de la WR450F Rally.

Mardi 8 janvier 2019 – Etape 2 – Pisco-San Juan de Marcona



Liaison : 211 km – Spéciale : 342 km – Total : 553 km

Poursuivant leur aventure sur le Dakar 2019, les quatre pilotes Yamalube Yamaha Rally se sont attaqués à une deuxième étape très rythmée et très exigeante.

À la hauteur des attentes de chacun, le Dakar 2019 s’avère exigeant dès le départ. La deuxième étape, emmenant les concurrents plus au sud dans la campagne péruvienne, a permis aux quatre pilotes Yamalube Yamaha Rally d’atteindre le bivouac de San Juan de Marcona en toute sécurité.

Adrien Van Beveren a obtenu une solide 7ème place et occupe actuellement la 7ème place du classement général provisoire. Au guidon de la nouvelle WR450F Rally, le Français se tourne vers les prochaines étapes.

Xavier de Soultrait était le deuxième pilote Yamaha à participer à la spéciale du jour longue de 342 km. 13ème de la deuxième étape, l’autre tricolore occupe la 12ème position au classement général provisoire.

Franco Caimi qui souffrait de douleurs à sa jambe récemment opérée, a choisi de ne prendre aucun risque durant la deuxième journée. 18ème chrono du jour, l’Argentin reste positif pour de meilleures performances pour la suite du rallye.

Rodney Faggotter est un pilote de rallye expérimenté. L’Australien a réalisé une nouvelle performance régulière aujourd’hui avec à la clé la 29ème place de l’étape. Il occupe la 27ème position au classement provisoire.

Adrien Van Beveren : « Aujourd’hui, c’était une étape rapide et difficile. Il y avait beaucoup de fesh-fesh et dans certaines parties beaucoup de pierres. C’est assez difficile de rester concentré sur ce type de terrain mais j’ai fait de mon mieux pour rester au contact des leaders. Il y avait aussi beaucoup de traces de voitures et il était facile de faire des erreurs de navigation. Dans les dunes, je me sentais bien sur la moto et j’ai pu gagner un peu de temps, mais dans l’ensemble, je devais faire preuve de patience et essayer de ne pas commettre d’erreurs coûteuses. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir sur ce Dakar et je suis maintenant prêt pour la troisième étape de demain. »

Xavier de Soultrait : « C’était une journée rapide qui m’a beaucoup rappelé les courses de Baja. Il y avait des passages difficiles et j’ai essayé de rester concentré sur ma navigation. La course vient de commencer pour moi. Demain, nous aurons une autre étape difficile. Il semble que la navigation sera exigeante et je suis prêt pour cela. Mon plan est de franchir une étape à la fois sans trop pousser ni dépasser la limite. La course est longue et je suis sûr qu’il y aura beaucoup d’autres chances de réussir de bons coups et rattraper le temps perdu au cours de ces deux premières étapes. »

Franco Caimi : « Ce fut une journée difficile mais nous sommes toujours dans la course. La spéciale était très longue et j’ai ressenti quelques douleurs à ma jambe. Ce soir, je vais essayer de travailler avec le physio de notre équipe et j’espère que les choses vont bien se passer. La course vient de débuter et nous n’avons même pas encore franchi d’étapes cruciales sur ce Dakar. Pour le moment, je suis heureux de piloter ma Yamaha et je souhaite vraiment améliorer ma vitesse dans les étapes à venir. »

Rodney Faggotter : « Nous sommes partis il y a deux jours seulement et nous avons déjà franchi une étape difficile. Aujourd’hui, elle a été assez longue. Pour moi, l’objectif est de rester constant et de ramener ma Yamaha au bivouac en toute sécurité. Tout se dérouler comme prévu jusqu’à présent et j’attends avec impatience les dunes à venir. »

Quad : La passe de quatre pour Yamaha
Les deux Argentins Nicolas Cavigliasso (Yamaha YMF700R-Drag’on Rally Team-Yamaha Racing) et Jeremias Gonzalez Ferioli (Yamaha YMF700R-Ferioli Racing Team-Yamaha Racing) ont terminé pour la 2ème fois consécutive aux deux premières places, séparés par 11.18 minutes. La 3e position est l’œuvre du Français Alexandre Giroud (Yamaha YMF700R-Team Giroud-Yamaha Racing) qui conclue brillamment la spéciale du jour avec 3 minutes de retard seulement sur le second argentin. 4ème, Giovanni Enrico (Yamaha YMF700R-Enrico Racing Team-Yamaha Racing) est le premier local de l’étape en arrivant ce soir à San Juan de Marcona à 19.37 minutes du leader.

Au provisoire, Nicolas Cavigliasso (Yamaha YMF700R-Drag’on Rally Team-Yamaha Racing) est toujours leader avec maintenant 21.14 minutes d’avance sur son compatriote Jeremias Gonzalez Ferioli (Yamaha YMF700R-Ferioli Racing Team-Yamaha Racing). Alexandre Giroud (Yamaha YMF700R-Team Giroud-Yamaha Racing) occupe désormais la 3ème position à 30.02 minutes.

SxS : Ignacio Casale (Yamaha YXZ1000R) 7ème de l’étape 2
Quatrième lundi, Ignacio Casale et Americo Aliaga (Yamaha YXZ1000R-Casale Racing-Yamaha Racing) ont pris la 7e place aujourd’hui à 9.37 minutes du vainqueur du jour. L’équipage Chilien pointe au 7e rang de la hiérarchie provisoire à 12.57 des Brésiliens leaders Reinaldo Varela et Gustavo Gugelmin.

Engagée en catégorie Auto (UTV Open), Camelia Liparoti et Rosa Romero Font (Yamaha YXZ1000R-CAT Racing-Yamaha Racing) sont arrivées à la 60e position au bivouac de San Juan de Marcona et pointent à la 58e place au classement général provisoire Auto. L’équipage 100% Féminin occupe la 9e position de leur catégorie UTV Open.

La troisième étape mercredi verra les concurrents revenir dans les dunes sud-américaines pour une distance totale de 798 km dont une spéciale chronométrée de 331 km.

Mercredi 9 janvier 2019 – Etape 3 – San Juan de Marcona-Arequipa
Liaison : 467 km – Spéciale : 331 km – Total : 798 km

Jean-Paul Ancion,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*