Dakar: Les ‘vérifs’ battent leur plein depuis ce matin !

© DPPI

L’aventure commence ! C’est en tout cas l’état d’esprit qu’affichent les premiers pilotes convoqués sur la base aérienne de Las Palmas, dans le sud-est de Lima. L’honneur officieux de se présenter en premier aux ‘vérifs’ a été saisi par l’équipage péruvien constitué de Fernando Ferrand père et fils… ni plus ni moins que les plus capés du pays sur le Dakar, avec 9 participations dont 8 arrivées (25ème en 2012 et 2018).

 

Mais l’édition 2019 a bien entendu une saveur particulière pour le duo familial qui joue à domicile : « J’étais encore au bureau hier ! Et c’est la première fois que je n’aurai pas besoin d’aller à l’hôtel, ni au départ ni à l’arrivée », rigole Fernando père. « C’est très spécial pour nous, nous le prenons comme une chance et un honneur. Aujourd’hui, nous sentons que c’est vraiment le Dakar, avec les vérifications. »

Les Ferrand ont beau avoir une sérieuse expérience, et encore trois jours devant eux avant de faire tourner pour de bon le moteur de leur Volkswagen Amarok, il y a déjà de la concentration dans leurs gestes, dans leurs regards. Les premières heures sur le Dakar consistent à sacrifier à toutes les obligations réglementaires : contrôle des licences ou des formulaires médicaux pour la partie administrative, puis passage en revue de tous les matériels de navigation et de sécurité par exemple sur les stands des vérifications techniques.

Chacun se prête au jeu avec application, ce qui sera aussi le cas pour tous les pilotes et équipages attendus, essentiellement consacrée au défilé des pilotes et équipages espagnols et sud-américains, tout au moins en première partie.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*