Dakar/Gianna Velarde : « Je ne serai pas la même en revenant »

La Péruvienne Gianna Valderde © DPPI

Le grand défi de Gianna Valerde a débuté il y a six mois, lorsqu’elle a appris que le parcours du Dakar serait intégralement tracé au Pérou. Pour cette jeune femme de 24 ans, la moto représente bien plus qu’un loisir, un sport et une passion.

 

C’est aussi devenu une façon de se reconstruire, après avoir combattu un cancer à l’âge de 15 ans. Une petite décennie plus tard, c’est donc un aboutissement qui prend d’ores et déjà forme au matin des ‘vérifs’. L’opportunité de devenir la première motarde péruvienne à terminer la Dakar place l’étudiante en communication dans un état de concentration sur lequel elle mise pour accomplir sa mission : « Tous les jours, je visualise que je termine le Dakar, parce que je sais que la force mentale est très importante. Le plus gros ennemi est dans ma tête, c’est très clair. C’est un voyage très spécial, je quitte mes amis, je quitte ma famille, je quitte mon chat pour une aventure incroyable. Je sais que je ne serai pas la même femme en revenant ici. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*