WTCR Macao Qualifs2 : A Huff la pole, Tarquini dans les rails

Rob Huff © DR

Rob Huff a décroché sa troisième pole position DHL de la saison en WTCR – FIA World Touring Car Cup presenté par OSCARO. Le leader du classement, Gabriele Tarquini, a perdu gros lors de la Q1 de la WTCR Race of Macau cet après-midi

Ce résultat marquait également la huitième pole à Macao pour Huff, qui vise une 10ème victoire sur ce circuit urbain de 6,12 km.

 

« Je voulais juste récompenser les gars de l’équipe et terminer la saison en beauté », a déclaré Huff, qui avait avant cela signé la pole position DHL pour la course 1. « Nous sommes venus ici et avons encore marqué notre empreinte une nouvelle fois. Je me suis un peu frotté au mur parce que j’avais réalisé que j’avais été trop prudent dans le premier secteur. C’est bien. »

Un rebondissement est survenu dans les derniers instants de la session Q1 de 30 minutes lorsque Tarquini a tapé sa TCR Hyundai i30 N du BRC Racing Team contre le mur. L’Italien n’a pas pu redémarrer sa voiture et, s’il arrive en position de force au championnat avant cette dernière course, il n’avait plus aucune chance de poursuivre la qualification. Au drapeau à damiers, il était crédité d’une 14ème place sur la grille désastreuse.

Huff a dominé la séance Q1 avec un tour de 2’29 »333, mais avec seulement les 12 meilleurs autorisés à poursuivre en Q2, il y avait inévitablement de nombreux déçus parmi les 31 concurrents. Thed Björk, prétendant au titre en WTCR OSCARO, dont l’équipe YMR avait travaillé dur pour réparer sa Hyundai après sa sortie de route lors de la première séance de qualification, plus tôt dans la journée, figurait parmi les pilotes restés sur le carreau. Il devait se contenter du 13e rang.

Aux côtés de Björk et de Tarquini, il fallait également citer Aurélien Panis (15ème) du Comtoyou Racing, Ma Qing Hua (16e), John Filippi et Gordon Shedden. Les autres pilotes à avoir pu passer cet écueil sont Nathanaël Berthon (12ème), Kevin Ceccon et Frédéric Vervisch juste devant lui et l’ancien champion DTM Timo Scheider, qui passait confortablement à l’étape suivante avec le neuvième temps.

Au cours des 15 minutes de Q2, Huff a continué à dominer la feuille des temps avec un meilleur chrono en 2’29 »207. Jean-Karl Vernay, Yann Ehrlacher, Norbert Michelisz et Esteban Guerrieri se joignaient à lui pour se qualifier parmi les cinq premiers et disputer la Q3.

Le prétendant au titre WTCR OSCARO, Yvan Muller,  deuxième du championnat derrière Tarquini, a manqué de peu la Q3 en échouant à la sixième place, tandis que Scheider était ravi d’hériter de la pole position DHL avec la grille inversée de la Course 2 en se qualifiant en 10e position.

Esteban Guerrieri fut le premier à s’élancer pour son tour en Q3, le pilote du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport établissant une première référence de 2’30 »034s dans sa Honda Civic Type R TCR. Michelisz était le prochain à prendre la piste, mais la Hyundai du BRC Racing Team ne pouvait pas égaler le temps de Guerrieri, le Hongrois ayant perdu 0 »184 sur son rival argentin.

Ehrlacher a ensuite tenté de battre la performance de son coéquipier du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport pour la première place, mais il s’est montré plus lent que Michelisz.

Vernay venait ensuite dans son Audi, le Français faisant preuve de beaucoup d’engagement cette piste. Mais il ne pouvait chercher la pole, son temps lui valant la troisième place derrière Guerrieri et Michelisz.

Enfin, c’était au tour de Huff. Après avoir dominé les feuilles de temps jusqu’à maintenant, on s’attendait beaucoup à ce qu’il obtienne la pole DHL pour la course 3 dimanche. Le Britannique a perdu un rétroviseur extérieur sur sa Golf, tel était son engagement sur son tour lancé, mais il s’assurait tout de même une nouvelle pole position, avec un avance de 0 »374 sur Guerrieri, Michelisz, Vernay et Ehrlacher complétant le top 5.

Crash de Gabriele Tarquini : « C’est ma faute ! »
Gabriele Tarquini reconnaît sa responsabilité dans sa mésaventure en qualifications qui pourrait compromettre ses espoirs de remporter le premier titre en WTCR – FIA World Touring Car Cup presenté par OSCARO.

Tarquini, qui a obtenu la huitième place en première qualification pour la course 1, a tapé le mur dans Q1 lors de la deuxième qualification, lui laissant une lointaine 14ème place sur la grille des courses 2 et 3 dimanche.

« C’est Macao, l’erreur vient de moi », a déclaré le pilote du BRC Racing Hyundai. « J’ai un peu raté e point de freinage, bloqué les pneus avant et j’étais dans la barrière (de pneus). Macao n’est pas facile, même avec l’expérience, c’était ma faute, que puis-je dire de plus ? »

Malgré sa mésaventure du jour, Tarquini, qui occupe la tête du classement avec 39 points, ne renonce pas à ses rêves de titre.

« Macao est une loterie. Aujourd’hui n’était pas ma journée mais demain est un autre jour et nous verrons. Tout peut arriver à Macao et la réussite n’était pas avec moi cette fois, mais ce peut être pour demain ou après-demain. Ce n’est pas le meilleur départ mais devenir champion est toujours mon objectif. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*