24H du Mans/J. Andlauer: « Je ne veux pas brûler les étapes… »

Julien Andlauer © DR

Julien Andlauer va prendre le départ de ses premières 24 Heures du Mans dans quelques jours sur une Porsche 911 RSR (#77 de Dempsey-Proton Racing). Le benjamin, cette année, a d’ailleurs brillé lors de la Journée Test en décrochant le meilleur temps en catégorie LMGTE Am.

A 18 ans, Julien Andlauer est le plus jeune pilote du plateau de ces 86e 24 Heures du Mans.

Il est suivi de près par Porsche puisqu’il est le champion en titre de la Porsche Carrera Cup France. Cette année, il est impliqué dans trois programmes : la Porsche Carrera Cup France, la Porsche Supercup (championnat se déroulant en lever de rideau des Grands Prix de F1) et en Championnat du Monde d’Endurance (WEC). Le Français, qui a rejoint le programme Porsche Scholarship, a reçu une bourse de 225 000 euros pour évoluer en Porsche Supercup et suit un programme sportif en compagnie des pilotes officiels Porsche. Il est enfin devenu Pilote Porsche Junior : « Porsche me donne aujourd’hui une opportunité incroyable. J’essaie de la saisir, de leur montrer qu’ils ont raison de me faire confiance. Je garde la tête froide, je cherche à franchir les étapes les unes après les autres, mais sans aller trop vite. »

Les étapes s’enchaînent vite puisqu’il a décroché le meilleur temps de la Journée Test en catégorie LMGTE Am. « Nous avons passé une bonne Journée Test, nous nous en sortons pas mal avec ce meilleur temps. Nous avons adopté un bon rythme le matin et avons réussi à l’élever au fur et à mesure. » Pourtant, même s’il connaît un peu le circuit, c’est la première fois qu’il y roulait avec ce type de voitures. « Je tente de prendre mes marques sur ce circuit des 24 Heures qui est différent de tous les autres circuits que j’ai pu connaître même si j’ai roulé dessus en Porsche Carrera Cup l’an dernier en lever de rideau des 24 Heures du Mans. La piste est différente avec une auto comme la 911 RSR. J’ai adoré l’entrée des virages Porsche, mais un autre endroit m’a donné du fil à retordre : les Esses de la Forêt, avant le virage de Tertre Rouge. »

Cette Porsche 911 RSR semble lui aller à merveille. « C’est la voiture de rêve pour moi. Elle est ultra performante et assez simple à rouler. Pas besoin d’être agressif avec elle. Je n’avais jamais vraiment roulé avec une auto avec pas mal d’aérodynamique, ça me change, mais je m’y suis vite habitué. J’adore cette voiture, tout simplement. »

Julien Andlauer fait cause commune avec Matt Campbell et Christian Ried aux 24 Heures du Mans. Bien entendu, les attentes sont élevées. « Nous sommes à 10 jours du départ de la course, il ne faut pas trop s’enflammer non plus. Nous avons encore pas mal de travail à faire. Nous avons pu récolter de nombreuse données et nous avons la vitesse. Les trois pilotes s’entendent bien, à nous de bien rouler et de faire attention au trafic. J’ai des objectifs en tête que je ne veux pas trop dévoiler (rires). Je veux voir comment on va avancer. Cependant, je suis un compétiteur, je vise la victoire car nous avons la voiture et l’équipe. »

Justement, le Lyonnais peut profiter des conseils d’une équipe Dempsey-Proton Racing qui connaît bien Le Mans. « L’écurie est très expérimentée et ils ont accueilli le gamin de 18 ans que je suis à bras ouverts. Ils sont très professionnels, c’est impressionnant ! Je suis vraiment à leur écoute, je suis leurs conseils pour ne pas brûler les étapes. J’espère que ca va continuer de bien marcher. » Il pourra aussi s’appuyer sur Patrick Pilet (Porsche 911 RSR #93 qui lui aussi a réalisé le meilleur temps de la Journée Test en LMGTE Pro) qui est le parrain du programme Porsche Scholarship depuis 2013.

David Bristol,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*