Dakar/Gerard Farrès : « Tout peut arriver ! »

Gerard Farres, 3ème en 2017 © DR

Gerard Farrès est parvenu à monter sur la troisième marche du podium lors du dernier Dakar. Le pilote catalan, enrôlé dans les rangs de l’équipe Himoinsa depuis trois saisons, reconnaît que le mérite de ce résultat ne lui revient pas seulement mais aussi à toute son équipe. « J’ai reçu de l’aide lors de nombreuses étapes des autres pilotes de l’équipe, des mécaniciens et des managers.

Les résultats n’arrivent pas seul. » Cette saison avait bien commencé en vue de la préparation au Dakar 2018 avec une deuxième place au Rallye de Merzouga et une victoire au Hellas en Grèce. Cependant, une chute au cours de la bataille pour la dernière étape de ce rallye a provoqué une blessure au genou qui ne l’a pas empêché de décrocher la victoire finale mais lui cause beaucoup d’inconfort depuis lors. Comme il le fait à chaque fois qu’il monte sur une moto et prend la piste, le professionnalisme de Farrès le mènera sans aucun doute à se battre au meilleur niveau. « Nous allons faire de notre mieux, contre les meilleurs pilotes. Nous verrons alors quel résultat nous amène ce Dakar. »

« J’étais épuisé et j’ai souffert dans ce Dakar. Depuis 2001, j’ai un genou blessé mais cela a empiré avec la chute. J’ai une douleur qui ne s’en va pas. Je reste tout de même positif. Je vais me battre à fond. Bien que je ne sois pas dans la même forme que l’an passé, tout peut se passer et j’ai hâte d’y être. Cela va commencer fort avec du sable. Il est probable que la moitié des concurrents ne soient plus en course après les étapes péruviennes. Les dunes, qu’on ne voit pas, et la chaleur seront déterminants. Puis viendra les hautes altitudes de Bolivie et les pluies et enfin l’Argentine qui sera un dernier obstacle pour compléter un Dakar très dur. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*