Laia Sanz: « Le Dakar, c’est la course de l’année »

Laia Sanz mènera une KTM sur le Dakar © MFE

Après avoir conclu la dernière édition en 16ème position et être rentrée très satisfaite, « malgré être passée à côté de quelques étapes et avoir manqué l’objectif de peu », la pilote catalane Laia Sanz se rend au Dakar 2018 avec de nouveaux espoirs et une nouvelle moto. Au guidon d’une KTM avec laquelle elle a couru les rallyes de l’Atacama et du Maroc, la féminine a de bonns raisons d’avoir pour la future édition des ambitions. « La KTM est plus légère, facile à piloter et plus sûre dans les zones dangereuses. Ce sera une aide précieuse pour mon physique et mon style de pilotage. »

 

Au cours de cette saison 2017, Laia Sanz a participé au Championnat du Monde d’Enduro qu’elle a terminé à la troisième place. Une position qu’elle a également occupée à la fin d’une étape du rallye du Maroc où elle se classe 8ème au final.

Laia a terminé sa préparation après avoir intensifié son travail sur sa condition physique et avec quelques tests qu’elle vient d’effectuer durant ce mois de décembre dans les dunes marocaines. Après les fêtes, elle se rendra comme tous les concurrents engagés sur le Dakar à Lima au Pérou. « Voyons voir comment va le Pérou et ses dunes », s’exclame-t-elle. « J’ai couru plusieurs fois là-bas. Je m’y suis bien senti en dépit de quelques secteurs difficiles. Le sable était mou et la chaleur rendait le terrain compliqué. »

« Mon objectif est d’entrer dans le top 15, même si c’est difficile en raison du haut niveau de mes adversaires. Etre trop ambitieux sur le Dakar est dangereux. Je dois être intelligente et sûre. Ne pas chuter et faire une bonne course. C’est la course de l’année pour tous les pilotes. Si tout se passe bien, c’est génial, mais si ça ne va pas c’est tout le travail d’une saison qui s’évapore et vous devez attendre un an de plus pour revenir et tenter de faire mieux. Le climat, les dunes du Pérou, l’altitude et le froid de la Bolivie, la chaleur de l’Argentine… Tout cela fait que c’est une course très dure. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*