WEC Shanghai: La course au titre, le point en LMP2

Une des Vaillante rebellion au Nurburgring

Jusqu’à maintenant, le Trophée Endurance FIA des Pilotes LMP2 est l’un des plus passionnants de la saison.

Après un début de saison éclair, où ils ont signé trois victoires lors des quatre premières courses, Ho-Pin Tung, Thomas Laurent et Oliver Jarvis, les pilotes de l’ORECA #38 de Jackie Chan DC Racing, ont vu leur belle avance se réduire au fil des quatre dernières manches.

 

Bruno Senna et Julien Canal (Vaillante Rebellion) ne comptent plus que dix points de retard après un joli tir groupé sur les quatre dernières manches, avec deux victoires, une deuxième et une troisième places pour leur ORECA #31.

La lutte pour le titre prend donc la forme d’un duel entre ses deux équipages. Mais rappelons que Nicolas Prost, coéquipier de Bruno Senna et Julien Canal, ne pourra être couronné, car il a manqué la manche des 6 Heures du Nürburgring disputée en juillet dernier.

Pour Jackie Chan DC Racing, la seule façon d’être titré dès ce week-end sera de marquer 17 points de plus que leurs rivaux de Vaillante Rebellion à l’issue des 6 Heures de Shanghai. Ce qui signifie donc que Tung, Laurent et Jarvis devront remporter leur quatrième victoire de l’année en partant de la pole position, tandis que Senna et Canal ne doivent pas terminer au-delà de la cinquième place pour reporter l’attribution du titre LMP2 2017 aux Bapco 6 Heures de Bahreïn.

Le seul autre candidat au trophée LMP2 est Gustavo Menezes, pilote de l’Alpine #31 du team Signatech Alpine Matmut. Troisième à 25 points de Bruno Senna et Julien Canal, le jeune Américain devra bénéficier de circonstances particulièrement favorables – et d’un éventuel abandon de l’un de ses deux adversaires – pour conserver son titre.

Dans la lutte pour le Trophée Endurance FIA des Equipes LMP2, les écarts – et par conséquent les conditions pour être titré ou conserver ses chances – sont identiques à ceux du classement général provisoire des pilotes.
 
Sam Smith,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*