Les pneumatiques Michelin domptent la pluie battante à Fuji

© DR

– Doublé de Toyota Gazoo Racing à domicile

– Victoire de Ferrari dans les catégories GTE Pro et Am

– Une performance écrasante des pneus Michelin

Les 6 Heures de Fuji 2017 se sont achevées aujourd’hui dimanche 15 octobre, après trois journées de pluie battante : une première dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC.

Les partenaires de Michelin ont pioché dans leurs allocations de pneumatiques WET et Full WET à partir des essais libres du vendredi et jusqu’au bout d’une épreuve interrompue avant l’heure par la Direction de course, à cause de la visibilité insuffisante.

Michelin apporte sur chaque course 100 pneumatiques par voiture, dont 40 sont spécifiques pour la pluie. Une dotation suffisante pour couvrir un weekend de course entièrement mouillé comme celui qui vient de se terminer à Fuji.

« Nous sommes très satisfaits de la performance de nos pneumatiques dans ces conditions dantesques », déclare Jérôme Mondain, le manager des programmes Endurance de Michelin. « Durant le weekend, les équipes ont utilisé l’ensemble de la gamme pluie Michelin, ce qui nous a permis de valider en course le bien fondé de nos choix de développement, notamment dans la catégorie LM GTE Pro, qui a bénéficié cette année d’importantes évolutions. »

« La performance des pneus Michelin a été écrasante, notamment dans les catégories où la concurrence est ouverte et où nos partenaires ont dominé le classement », souligne Jérôme Mondain.

C’est Toyota Gazoo Racing qui réalise le doublé à domicile, sur le circuit qui appartient à la firme japonaise depuis l’année 2000. La Toyota TS050 ? Hybrid 8 (Buemi/Davidson/Nakajima) occupe en effet la tête du peloton quand la Direction de course décide de mettre fin aux hostilités, après quatre heures et demie d’une course ralentie à plusieurs reprises par la voiture de sécurité et interrompue par le drapeau rouge. La Toyota TS050 – Hybrid #7 (Conway/Kobayashi/Lopez) est deuxième et la Porsche 919 Hybrid #1 (Jani/Lotterer/Tandy) complète le podium. Grâce à ce résultat, la firme japonaise reste en lice pour les titres mondiaux des Constructeurs et des Pilotes.

Dans la catégorie LM GTE Pro, après des qualifications difficiles, Ferrari s’impose avec la 488 GTE n°51 (Calado/Pier Guidi). Après une série de dépassements dans les premières phases de la course, les deux voitures de la firme au cheval cabré prennent le relais de Porsche en tête du peloton pendant plusieurs tours. Les ‘pole-men » Frédéric Makowiecki et Richard Lietz, sur la Porsche 911 RSR n°91, terminent deuxièmes de la catégorie tandis que le duo de la Porsche 911 RSR n°92, Michael Christensen et Kevin Estre, complète le podium. Le duel pour les titres FIA entre le constructeur italien et ses concurrents se poursuivra donc lors de la prochaine épreuve.

En LM GTE Am, les deux Ferrari 488 GTE des équipes Spirit of Race et ClearWater Racing, équipées de pneus Michelin, ont dominé la catégorie du début à la fin de l’épreuve.

La prochaine manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC se déroulera en Chine, sur le Circuit de Shanghai, du 3 au 5 novembre prochains.

LM P1 (31/71-18)
Les pneumatiques Michelin LM P1 sont disponibles en 3 gammes : slick, hybride et pluie.

Les pneus slick, à partir de cette année, se déclinent en SOFT, MEDIUM, HARD et, à partir des 6 Heures de Mexico, HARD+.

Porsche LMP Team et Toyota Gazoo Racing disposent chacun de pneus dédiés, répondant aux exigences particulières de leur voiture.

Le pneu MICHELIN Hybride a substitué les pneumatiques intermédiaires pour la première fois en 2012. Son mélange de gommes révolutionnaire permet de rouler avec des pneus dépourvus de sculpture sur piste mouillée en train de sécher.

Enfin, les pneus pluie se déclinent en ‘Wet’ et ‘Full Wet’, selon le mélange des gommes utilisé pour la construction de la bande de roulement. La mission de ces pneumatiques est de rétablir le contact avec la piste, en éliminant la couche d’eau qui la recouvre en cas de forte pluie. Leur capacité d’évacuation de l’eau peut atteindre les 120 litres d’eau par seconde à haute vitesse.

Quantité allouée pour qualifications et course : 4 trains de pneus et 2 pneus de secours.

LM GTE (30/68-18 avant, 31/71-18 arrière)
Comme pour la catégorie LM P1, Michelin a introduit de nouveau cette année la définition de SOFT, MEDIUM et HARD pour les pneus slick.

Après un profond travail sur les mélanges de gommes, en LM GTE, Michelin a supprimé l’utilisation des pneus intermédiaires depuis le début des années 2010.

Comme dans la catégorie reine, les pneus pluie se déclinent en ‘Wet’ et ‘Full Wet’.

Dans le respect de la philosophie du Championnat, les voitures LM GTE AM seront chaussées des pneus Michelin qui équipaient les voitures Pro en 2016.

Quantité allouée pour qualifications et course : 4 trains de pneus et 2 pneus de secours.

Alessandro Barlozzi,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*