Maroc/SRT Etape 2: Une performance neutralisée dans les Oueds

Mathieu Serradori et Fabian Lurquin © Alain Rossignol

Erfoud – Ergchebi – Etape2 – Auto : 24,44 km de liaison – 354,45 km SS

La journée a été mouvementée pour notre duo Mathieu Serradori/Fabian Lurquin. Le réveil a été brutal, notre équipage se voyant octroyé une minute de pénalité pour un overspeed. Or, un des deux GPS du Buggy confirme que Mathieu n’avait pas dépasser la vitesse autorisée.

Cette sanction va avoir directement des conséquences pour le début de la course d’aujourdhui. Cette minute de retard fait descendre le team SRT au 18ème rang. « On nous a enlevé cette pénalité par la suite, mais nous avons dû prendre le départ avec cet handicap, » explique Mathieu agacé. Peu importe il en faut plus pour démoraliser cette équipe soudée et déterminée. Pas de crevaison, un Buggy performant et un duo motivé.

Plus tard, ce ne sont pas moins de 6 voitures qu’ils reprennent pour finir à l’issue du CP1 à la 12ème place : « Nous avons vraiment bien roulé, nous pouvons encore aller plus vite, nous progressons chaque jour. C’est vraiment de bonne augure pour la suite. Si nous n’avions pas été freiné par notamment les 3 voitures qui se trouvaient anormalement devant nous, nous aurions pu entrer dans le Top 10. Ce n’est que partie remise, » analyse le pilote varois à l’issue de l’étape.

Mais pourquoi ne parle-t-on que du CP1 ? Les grosses pluies de ces derniers jours sur la zone ont eu raison de l’étape et compliqué la situation pour les pilotes et la Direction de Course. Au CP2, les premiers partants se sont retrouvés bloqués dans des oueds inondés… Conséquence, neutralisation de la course… Et le casse-tête du moment de l’arrêt des chronos commence. La soirée s’annonce longue au Maroc. Le classement pourrait n’être définitif que demain matin. Mais, déjà la spéciale 3a est annulée impraticable… ainsi que la 4b des étapes marathon !

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*