GT FFSA/S.Ayari: Retour sur un circuit mythique !

Soheil Ayari © André Breton

Troisième manche de la saison (après Nogaro et Pau), le Circuit Dijon-Prenois renoue ce week-end avec le Grand Tourisme avec pas moins de 33 voitures GT4 (Porsche, Ginetta, Maseratti, BMW, Aston Martin, MacLaren).

Situé à l’ouest de la ville bourguignonne, adulé par les pilotes pros et amateurs aussi bien auto que moto, le tracé est taillé pour le Grand Tourisme, avec un joli relief et plusieurs magnifiques enfilades rapides, dont profitent idéalement les spectateurs installés sur le périphérique de la piste.

 

Une des plus longues lignes droites du championnat également (près de un kilomètre) sur laquelle la Ginetta du Team CMR que pilotent Soheil Ayari et Nicolas Tardif s’apprête à souffrir face à la concurrence. « Comme à Dijon il n’y a pas de virages vraiment lents suivis de franches accélérations, je pense que le déficit de puissance de notre auto nous handicapera moins que sur d’autres tracés, car c’est surtout dans ces endroits qu’il est délicat de défendre la position en course. À nous de nous qualifier au mieux pour éviter d’être englué dans le trafic » a expliqué Soheil.

Après avoir fait choux blanc à Nogaro, le binôme Ayari-Tardif s’est bien ressaisi à Pau mi-mai (3ème place dans le course 1, puis pole position et abandon dans la course 2 après avoir tenu les premiers rôles).

Gageons que l’expérience de Soheil et ses nombreuses victoires sur ce circuit de Dijon (F3, Supertourisme et GT) aideront à optimiser les réglages de l’auto et conseiller son équipier Nicolas Tardif qui apprécie également ce tracé.

Sassan Ayari,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*