La Ginetta LMP1 de 2018 débute les essais en soufflerie

La Ginetta en soufflerie

En janvier dernier, Ginetta dévoilait son intention de développer un prototype LMP1 non hybride à destination des écuries privées pour un début en compétition prévu pour 2018 en Championnat du Monde d’Endurance (FIA WEC). La semaine dernière, le constructeur britannique a mené cinq jours d’essais concluants en soufflerie.

 

Après la catégorie LM P3 en 2016, Ginetta a décidé de sauter le pas pour produire un châssis dévolu à la catégorie reine LM P1, qui sera doté d’un moteur Mecachrome, dès 2018. Le constructeur basé à Leeds ne s’engagera pas officiellement, mais espère séduire trois équipes alignant chacune deux voitures.

La première session d’essais dans la soufflerie de Williams Advanced Engineering, dont les résultats se sont avérés positifs, en appelle d’autres dans les semaines à venir avant que le prototype ne prenne la piste pour la première fois en septembre prochain si tout se passe comme prévu.

Ewan Baldry, Directeur technique de Ginetta : « La première semaine d’essais dans les installations de Williams Advanced Engineering a été très fructueuse. La quantité de données récoltées ainsi que les progrès réalisés pendant le passage en soufflerie vont fournir à notre équipe de Leeds une base de travail fantastique sur laquelle elle pourra poursuivre le développement aérodynamique du projet LMP1. La maquette en elle-même était une véritable œuvre d’art, même le moteur Mecachrome a été reproduit, ce qui constitue un outil fantastique pour notre développement aéro. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*