24 Heures du Mans: Les faits marquants du warm-up

réglages intensifs au cours du warm up

Kazuki Nakajima réalise le meilleur temps d’un warm-up marqué par les ennuis des LMP2 de Graff Racing et d’Idec Sport. Le départ des 24 Heures du Mans sera donné cet après-midi à 15 heures. 

Le warm-up est une séance d’essais libres disputée le jour de la course. Elle n’existe plus en Formule 1 depuis 2003, mais perdure aux 24 Heures du Mans où son existence se justifie plus qu’ailleurs, les voitures étant pratiquement remises à neuf entre les qualifications et la course. Il faut donc s’assurer du bon fonctionnement des différents organes assemblés la veille, comme le moteur ou les freins.

Ces 45 minutes se présentent aussi comme une occasion unique dans la semaine de s’assurer du bon fonctionnement des réglages par des températures fraîches que l’on retrouvera dimanche matin. Ainsi, à 9 heures, il ne faisait que 17°C dans l’air, soit dix degrés de moins qu’aux essais de mercredi et jeudi soir.

C’est Kazuki Nakajima (Toyota #9) qui réalise le meilleur tour en 3’18″308, un chrono qui donne une idée du rythme qu’adopteront les leaders cet après-midi. Plus que ce temps de référence, le fait marquant du warm-up sont ennuis rencontrés par l’Oreca #39 de Graff Racing et la Ligier #17 d’Idec Sport Racing. Un problème de capteur de pédale d’accélérateur pour la première et un contact avec un mur dans la nouvelle portion pour la seconde pilotée par Paul Lafargue. A priori rien de grave pour les deux voitures qui ont pu regagner les stands par leurs propres moyens. Rendez-vous cet après-midi à 15 heures pour le départ des 24 Heures du Mans.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*