24H du Mans: Impressionnante l’ORECA 07 G-Drive !

© DR

– Neuf châssis ORECA dans le top dix à l’issue des qualifications

– Amélioration de de plus de 10 secondes du chrono de référence LM P2 2016

– Troisième pole position consécutive d’ORECA aux 24 Heures du Mans

– Record absolu de la pole en LM P2 (3’32.301/Porsche RS Spyder/2007) battu de 7 secondes.

 

Au terme de qualifications palpitantes, les châssis ORECA ont résolument brillé, pour ne pas dire dominé. En occupant les neuf premières places – et treize des quinze premiers rangs – de la hiérarchie LM P2, la satisfaction est là pour le constructeur français. A ce beau résultat d’ensemble s’est ajouté le panache puisque plusieurs équipes de la délégation ORECA ont régulièrement croisé le fer en tête du classement et qu’Alex Lynn est descendu sous la barre des 3’26 au tour pour offrir la pole position au G-Drive Racing. Une troisième pole consécutive pour un châssis ORECA aux 24 Heures du Mans avec à la clé une performance record !

Finalement épargnés par toute forme de mauvais temps, les essais qualificatifs de ces 24 Heures du Mans 2017 ont été chauds à tous points de vue ! Étouffante mercredi, la chaleur s’est très légèrement estompée ce jeudi soir, ce qui explique les importantes améliorations chronométriques lors des Q2 et Q3. Une progression qu’Alex Lynn a pleinement réussie puisque avec un temps de 3’25.352, le pilote du G-Drive Racing a gagné plus de 6’’5 par rapport à la veille. A près de 240 km/h de moyenne, l’ORECA 07 pilotée par le Champion GP3 Series 2014 se montre invincible dans cet exercice depuis le début de la saison puisqu’elle signe-là sa 3ème pole position consécutive en FIA WEC.

Au terme de ces qualifications, l’équipe russe soutenue techniquement par le TDS Racing a devancé les équipes chinoises CEFC Manor TRS Racing (#25) et Jackie Chan DC Racing (#38), elles aussi passées sous la barre des 3’26’’ au tour. Les deux voitures de l’équipe Vaillante Rebellion (#31 et #13) complètent le top-cinq. Crédité de la pole provisoire mercredi soir, le TDS Racing termine la séance au 6ème rang et devance la seconde auto du CEFC Manor TRS Racing et première Alpine A470 du Team Signatech Alpine Matmut, également conçue par ORECA Technology, et dont les pilotes ont reconnu avoir été gêné par le trafic à chaque tentative.

La physionomie des résultats obtenus par l’ensemble des châssis ne peut qu’amener un sentiment positif dans le camp ORECA à l’issue de ces essais. Le constructeur varois reste toutefois très humble face à cette grande épreuve que sont les 24 Heures du Mans, à fortiori avec une voiture qui prendra part à la grande classique mancelle pour la première fois. Mais après deux victoires au Mans en 2015 et 2016 avec l’ORECA 05 et l’Alpine A460, l’objectif de conserver son titre est bel et bien là et chaque équipe de la famille ORECA va désormais profiter des prochaines heures pour finaliser la préparation du double tour d’horloge.

Alex Lynn (G-Drive Racing / Pole Position LM P2) : « Nous sommes vraiment heureux de signer cette pole position dans cette grande épreuve. Nous avons travaillé progressivement depuis la journée test pour déterminer la meilleure base de réglages possible. J’ai immédiatement eu de bonnes sensations quand j’ai pris la piste. Je n’ai pas fait le tour parfait même si je n’ai pas eu à me plaindre du trafic mais cela s’est quand même très bien passé. Tout le monde dit que la nouvelle ORECA est très rapide, mais je pense que personne ne s’attendait à ce que l’on fasse de tels chronos. Chaque personne dans le team a parfaitement fait son travail pour nous y aider, il faut leur rendre hommage. Nous avons encore beaucoup à faire avant la course car nous voulons préparer la course du mieux possible mais déjà, réussir cette 3ème pole position consécutive et ma première pour mes débuts aux 24 Heures du Mans, je suis vraiment très heureux. »

Julia Falzoi,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*