Pourquoi Guerrieri a un plan pour le tour joker en WTCC

Esteban Guerrieri © DR

Esteban Guerrieri prendra le départ de la FIA WTCC Race of Portugal à Vila Real la semaine prochaine avec un avantage crucial sur ses rivaux.

A l’exception de son compatriote Nestor Girolami, Guerrieri est le seul pilote du World Touring Car Championship à connaître le tour joker par le biais de sa participation à la série argentine du Super TC2000, un tour joker qui impose au pilote de prendre un parcours alternatif par deux fois durant le week-end de course.

 

Mais, alors que Girolami a eu le loisir de tester le tour joker en 2015, l’expérience du tour joker est plus récente pour Guerrieri, ce dernier l’ayant utilisé en course durant la course de Super TC2000 à Mendoza au début du mois.

Et Guerrieri, qui a utilisé le tour joker pour la première fois en 2016, reconnaît que le timing sera crucial pour prendre la route alternative dans les rues de Vila Real, où le concept inspiré du FIA World Rallycross sera utilisé dans un championnat du monde sur circuit pour la première fois le 25 juin.

« Mon expérience était différente lors des deux années », expliqué Guerrieri, qui s’est déjà imposé en Super TC2000 et en WTCC en 2017. « Le raccourci était plus court de neuf secondes et lors de la première année je suis parti du milieu de la grille et mon premier tour joker était une bonne décision car j’ai pu aligner de bons tours en dehors du trafic. J’ai ensuite pris mon deuxième tour joker après une période derrière la voiture de sécurité mais il y a eu ensuite une autre voiture de sécurité, ce qui a rendu cette décision mauvaise car je n’ai pas pu effectuer de bons temps au tour. »

Guerrieri, qui se prépare à décider du moment de prendre le tour joker conjointement avec son équipe Campos à Vila Real, a ajouté : « Cette année j’ai attendu jusqu’aux derniers tours et j’ai espéré une voiture de sécurité pour gagner du temps par rapport aux voitures de devant, puis prendre mon tour joker, mais il n’y a pas eu de voiture de sécurité. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*