24 Heures du Mans: Toyota Gazoo Racing prêt…

© DR

Toyota GAZOO Racing se prépare cette semaine à courir la 85e édition des 24 Heures du Mans, troisième manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA 2017 (WEC).

ctuel leader du classement, l’équipe arrive au Mans avec en tête le crève-cœur de 2016, ce coup de théâtre où la victoire lui a échappé dans l’avant-dernier tour, ainsi que l’incroyable réaction de sympathie qu’il a suscité de la part des fans du monde entier.

 

Depuis lors, Toyota GAZOO Racing a redoublé d’efforts afin d’améliorer la TS050 Hybrid et de remporter pour la première fois cette course mythique. Toyota a débuté aux 24 Heures en 1985 et s’y est engagé 18 fois, en terminant second à cinq reprises.

Le programme intensif de développement mené à Higashi-Fuji et à Cologne a débouché sur une TS050 Hybrid sensiblement revisitée, qui reste pour l’instant invaincue après ses victoires à Silverstone et Spa-Francorchamps.

La voiture a étrenné à Silverstone un nouveau V6 turbo essence de 2,4 litres au rendement thermique optimisé, ainsi qu’un système hybride plus évolué et doté de moteurs-générateurs allégés et réduits, capables de récupérer et redéployer 8 MJ par tour au Mans.

Les trois TS050 Hybrid adopteront la configuration à faible appui qui privilégie la vitesse de pointe, un critère crucial sur les 13,629 km du circuit de la Sarthe.

Bien décidé à ne négliger aucun aspect, suivant son principe d’amélioration continue, Toyota GAZOO Racing a également remanié ses équipages en prévision du Mans afin d’optimiser sa compétitivité. Mike Conway et Kamui Kobayashi retrouveront Stéphane Sarrazin au volant de la TS050 Hybrid #7. L’an dernier, le trio avait mené la course durant de longues périodes avant de finir à la seconde place.

Sébastien Buemi, Anthony Davidson et l’auteur de la pole position en 2014 Kazuki Nakajima feront équipe au Mans pour la troisième fois à bord de la TS050 Hybrid #8. Ils n’avaient pas été classés l’an dernier à la suite d’un problème technique dans l’avant-dernier tour, alors qu’ils étaient en tête.

Enfin, Nicolas Lapierre, qui était monté sur le podium pour Toyota en 2014, sera secondé par Yuji Kunimoto et José Mar

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*