Peugeot 308: A. Richard signe deux Top 5 pour son retour à Pau !

Amaury Richard © DR

« Je reviens à Pau après trois ans d’absence, mais cette fois-ci au volant d’une voiture deux fois plus puissante et deux fois plus lourde ! » Après avoir foulé le tracé béarnais en 2013 et 2014 quand il courrait naguère en Championnat de France de Formule 4, Amaury Richard a retrouvé le Grand Prix de Pau pour disputer la deuxième manche de la Peugeot 308 Racing Cup. Et en faisant danser sa lionne entre les rails du légendaire circuit urbain, le jeune Français était conscient de relever un challenge ô combien pimenté !

 

Amaury ne pilote évidemment plus une monoplace de 160ch pour 470kg cette année, mais bien une berline bodybuildée de 308ch pour 1100kg. Un facteur qui poussait le pilote de 19 ans à appréhender l’épreuve paloise d’une façon inédite dans sa jeune carrière : plus question d’éviter les bordures et bonjour les joyeuses montées sur les trottoirs ! Après avoir réalisé les 8ème et 7ème temps en essais libres, il signait à nouveau un satisfaisant 8ème chrono lors des qualifications de la Course 1. « Même si j’ai souffert en performance pure, je peux être satisfait de mes essais, indique Amaury. J’ai peut-être été un peu trop prudent. En F4, il fallait escalader les trottoirs le moins possible alors que c’est tout l’inverse en 308 ! »

Samedi, le Grand Prix de Pau faisait honneur à sa réputation avec un carambolage éliminant deux pilotes dès le premier virage ! Amaury profitait de ce fait de course pour se hisser à la 5ème place. Un petit train composé des cinq premiers allait rapidement se détacher en tête de la course. Sur un circuit où il est difficile de dépasser, le pilote du GPA Racing ne tentait pas le diable et gardait sa position jusqu’à l’arrivée, non sans finir à seulement 1.667 du vainqueur ! « Les Peugeot sont très massives, et dépasser est beaucoup plus compliqué qu’en F4. J’ai donc préféré assurer les points et la 3ème place au classement Junior. Ce Top 5 au scratch me comble amplement, d’autant que mon rythme en course était excellent. »

Une séance qualificative et la 2ème course du week-end sont au programme de la journée de dimanche. Ce jour-là, pas moins de 30.000 personnes se sont massées autour du circuit palois. Comme la veille, l’ancien animateur du TCR Benelux démarrait sa course depuis la 8ème position et se jouait des incidents de course devant lui pour à nouveau terminer 5ème et engranger des points précieux au championnat. Mais sa 308 était toutefois moins fringante qu’à l’accoutumée. « J’avais épuisé mon quota de pneus, et j’ai dû chausser une ancienne enveloppe à l’avant-gauche. J’avais donc énormément de sous-virage, mais je suis parvenu à me maintenir à la 5ème place. Et c’est ce qui est le plus important. »

Alors que la Peugeot 308 Racing Cup vient d’atteindre le tiers de sa saison 2017, Amaury pointe actuellement à la 6ème position du classement provisoire. C’est le moral gonflé à bloc que le Français résident à Bruxelles quittait Pau. « Ces deux Top 5 sont actuellement mes deux meilleurs résultats de la saison. Je peux donc être très satisfait de mon week-end parce que j’ai marqué de gros points au championnat. Il faudra plus que jamais être régulier si on veut finir bien classé à la fin de la saison. A Dijon, on pourrait assister à un chamboulement de la hiérarchie vu qu’il s’agit d’un circuit moins ‘fréquenté’ que Nogaro ou Pau par les compétitions françaises. J’ai l’avantage d’y avoir déjà couru en VW Fun Cup. Un Top 5 en qualifs et un podium en course me semblent être deux objectifs réalisables. »

Après Nogaro et Pau, cap sur Dijon-Prenois les 1er et 2 juillet prochains !

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*