GT4 Pau/Alméras: Du positif dans la rapidité des Cayman

© Eric Fabre

Avant de se rendre, ce week-end, sur le mythique circuit de Monaco, dans le cadre de la Porsche Mobil 1 Supercup, le team Martinet by Alméras faisait escale les 20 et 21 mai sur un autre monument urbain, celui de Pau. Si dans les résultats, ce déplacement dans les rues de la cité d’Henri IV n’a pas répondu aux attentes de l’équipe, sportivement, les Porsche Cayman Clubsport MR GT4 et les équipages, Steven Palette / Henry Hassid (#18) et Anthony Beltoise / Olivier Estèves (#22) se sont illustrés par leurs performances qui valaient, pour l’un comme pour l’autre, le Top-5.

Les faits de courses, sur un tracé aussi délicat, en ont décidé autrement…

Le déroulement des essais libres est toujours studieux pour le team, car cette séance de mise en jambe conditionne les performances en courses et en qualifications. La structure de Pierre Martinet et Philippe Alméras fait ainsi valoir de sérieux atouts en signant respectivement les 3ème (#18) et 5ème (#22), puis 2ème (#22) et 3ème (#18) chronos des deux sessions. Malheureusement, sur ce circuit urbain aussi étroit que celui de Pau, les quatre pilotes sont gênés dans leurs tours rapides en qualifications, et seul Anthony Beltoise parvient à exploiter les capacités de son Cayman pour se hisser sur la deuxième ligne de la course 2.

En première manche, Hassid, sur la #18, réalise un superbe relais, reproduit par Steven Palette qui s’accroche au podium. Las, un Drive-through imposé par la direction de course pour un motif litigieux (angle d’épi insuffisant, dans une configuration très étrange d’arrêt, en marche avant, dans une pitlane très étriquée) relègue le duo en 6e position sous le damier. A bord de la #22, Olivier Estèves mène lui aussi un bon premier relais, mais son équipier se fait ensuite accrocher. En Course 2, Steven remonte au classement depuis sa 10e place de départ, mais Henry est ensuite victime d’un gros choc, heureusement sans gravité pour lui, dans le rapide virage de la gare. La #22, enfin, conclut son parcours aux portes du Top-10 à l’issue d’un parcours marqué par de belles performances d’Anthony et d’Olivier, lequel avait tout à apprendre de Pau !

« En dépit de la performance affichée par nos voitures et nos pilotes, ce week-end palois ne restera pas gravé dans la mémoire de l’équipe pour ses résultats, confie Philippe Alméras, Team Principal. Nous avions soigné nos essais libres, mais nous avons été fortement pénalisés en qualifications par le manque de sportivité de nombreux concurrents qui, au motif de se constituer un tour clair, ont gêné les pilotes partis en chasse du chrono. Dans ces conditions, le 10e d’Henry alors qu’il était ralenti à chaque tour, relève de l’exploit. Nous regrettons – ainsi que d’autres teams – le manque d’encadrement et le silence de la direction de course en réponse aux plaintes déposées. Elle n’a pas manqué plus tard, en tout cas, de nous pénaliser pendant le changement de pilote alors que notre voiture était bien en épi, preuve de la vidéo officielle à l’appui. Ce meeting fut donc négatif en terme de points aux championnats, mais nous n’en conservons pas moins à l’esprit le positif, à savoir le plaisir pris par nos pilotes, la compétitivité de nos Cayman… Souhaitons, enfin, un prompt rétablissement à Henry qui nous reviendra, j’en suis certain, encore plus fort à Dijon. Sa voiture, à qui nous allons refaire une santé, l’attendra ! »

Une première à Pau…
Olivier Esteves (Gentleman) – Porsche Cayman #22 – AB. et 13ème : « Courir à Pau, en ville, dans un tel cadre et sur un circuit aussi particulier, représente une expérience extraordinaire et rare. Il n’y a aucune place à l’erreur. J’étais prévenu, mais le vivre, cela procure des sensations encore plus fortes. Ce fut donc pour moi un mélange de plaisir et de trac. J’étais cependant bien entouré, par l’équipe et par Anthony, et ils m’ont rassuré en me répétant que la performance, ce n’était pas de chercher à faire des chronos, mais de ramener la voiture intacte et ne pas faire d’erreur, tout au moins le minimum ! Sur ce point je suis satisfait de mon week-end, car mis à part une petite faute sans conséquence dommageable, la mission a été remplie. Ce circuit offre une belle variété de portions rapides et sinueuses sur un développement pourtant très court. C’est ce qui fait son charme. En course c’est encore plus excitant, car nous sommes en peloton. J’ai vraiment apprécié cette piste, et j’ai véritablement eu la sensation de vivre une formation en accéléré. »

CLASSEMENTS
Course 1
1. Noël/Antunes (Porsche), 1h01’09 »213
2. Tardif/Ayari (Ginetta), +6 »324
3. Consani/Lariche (Ginetta), +10 »639…
6. Hassid/Palette (Porsche), +24 »889
NC. Estèves/Beltoise (Porsche)

Qualifications :
10. Henri Hassid, 1’23 »533
25. Olivier Estèves, 1’25 »862

Course 2
1. Koebolt/Van der Ende (BMW), 1h00’11 »086
2. Vannelet/Parisy (Porsche), +26 »775
3. Simonet/Dumez (Porsche), +29 »464…
13. Estèves/Beltoise (Porsche), +17 »328
NC. Hassid/Palette (Porsche)

Qualifications :
4. Anthony Beltoise, 1’22 »155
11. Steven Palette, 1’22 »747

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*