TT Gatinais: M. Hirigoyen n’est pas monté pour rien !

Mathieu Hirigoyen © DR

Auteur d’une course extrêmement régulière, Mathieu Hirigoyen a décroché sa première victoire scracth dans le Loiret et conforte ainsi sa place de leader au Championnat.  Daniel Favy le suit à la 2ème place devant Didier Barthe qui s’impose en T1A2. 

CHAMPIONNAT
Comme l’an passé, le soleil était au rendez-vous pour cette 11ème édition du Rallye Terres du Gâtinais.

Parti le plus vite, Christophe Costes prends les rennes de l’épreuve durant 5 spéciales, avant que le pont avant du Fouquet Mazda ne lâche et stoppe la marche en avant du cantalou. Il faut dire que ce dernier attaquait fort pour résister au bouillant Alexandre Thion, auteur de trois scratchs. Hélas, le chat noir avait également élu domicile dans le Fouquet Nissan qui fut pénalisé de 30 » le samedi soir à cause d’un problème technique, avant de renoncer le dimanche matin à cause d’un roulement HS. Après tous ces rebondissements, le dimanche matin, c’est finalement Mathieu Hirigoyen qui prend le leadership avec près de 25 » d’avance sur Daniel Favy. Le pilote basque a géré à la perfection son avance pour rentrer au parc fermé avec une première victoire scratch en poche. Félicitations ! La deuxième marche du podium revient à Daniel et Clémence Favy qui ont connu des problèmes de cardan le samedi avant de sortir la grosse attaque le dimanche et de signer 3 temps scratchs. Didier Barthe n’a rien pu faire face au gros moteurs et doit se contenter de la victoire de classe et de la 3ème place finale. Joël Chopin retrouve le sourire sur ce rallye en s’intercalant à une très belle 4ème place juste devant David Chevalier et son Rivet Ferrari. Vincent Foucart échoue au 6ème rang, malgré une forme olympique, après avoir été pénalisé par la casse de deux cardans durant le week-end, dommage. Il devance Joël Guyot qui a joué avec les limites de son buggy durant tout le week-end. Les frères Bossart, eux terminent à la 8ème place après une course sage. Ils précèdent James Gallou qui découvrait la discipline après avoir roulé pendant des années sur les rallyes asphaltes. Enfin, le top 10 est complété par Bruno Bartolin et son Phi’s Car Nissan.

CHALLENGE DEUX ROUES MOTRICES
La lutte pour le gain de la victoire dans le Challenge 2RM a été intense lors de la première étape. Le premier leader, Grégory Boucher fut trahi par sa mécanique le dimanche matin alors que pour Guillaume Lecouflet, c’est une roue baladeuse qui eut raison de sa détermination. Dans tous les cas, ces deux-là étaient sous la pression de l’étonnant Thibault Flouret-Barbe qui n’a pas ménagé ses efforts pour revenir sur les leaders, avec la ferme intention de les dépasser. Du coup, le jeune béarnais et sa copilote Morgane Rivet avaient donc la voie libre le dimanche matin pour filer vers une nouvelle victoire méritée. La médaille d’argent tombe dans l’escarcelle de Bruno Coet qui a été pénalisé par un problème de boite de vitesse durant la majeure partie du rallye. Enfin, la petite marche du podium revient à Nicolas Lendresse et son Pro-Pulsion.

CHALLENGE SSV
Alors que tout le monde attendait Sébastien Guyette, c’est finalement Jérôme Bricheux qui a mené la danse sur ce tracé rapide. Le Polaris du pilote normand s’est montré très à l’aise et n’a pas commis d’erreur pour remporter une très belle victoire, accompagnée de la 12ème place du classement scratch. Le podium est complété par les deux Can-Am d’Arthur Tavernier et d’Antoine Philippe qui ont assuré le spectacle.

TROPHEE DES 4×4
Comme prévu, Nicolas Cassiède a dominé son sujet et remporte largement le Trophée des 4×4 avec sa Jeep Cherokee. Malgré quelques crevaisons, ce dernier n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Il accentue son avance dans la course au titre. Deuxième, Renaud Laborde-Dupéré s’est montré à la hauteur avec son Grand Cherokee. Il devance très largement le Britannique.

Communiqué FFSA,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*