WEC/A.Lotterer : « Porsche fait de moi un meilleur pilote »

André Lotterer © DR

Après sept années passées chez Audi, André Lotterer indique que son passage chez Porsche lui a demandé un certain temps d’adaptation, mais que celui-ci a fait de lui un meilleur pilote. 

Aujourd’hui âgé de 35 ans, le Champion du Monde des Pilotes d’Endurance 2012 et triple vainqueur des 24 Heures du Mans a vécu un hiver d’incertitude après l’annonce faite par Audi de son retrait du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC).

Mais il s’est rapidement vu offrir un nouveau baquet chez Porsche, aux côtés de Neel Jani et Nick Tandy sur la 919 Hybrid #1. Cette opportunité lui permet en outre de rester dans le giron du groupe Volkswagen.

Même s’il avoue qu’il a d’abord été pour lui un peu bizarre de porter les couleurs de son ancien rival, André Lotterer confesse que sortir de son confort lui a donné la motivation nécessaire pour être à son meilleur niveau.

« Le changement, c’est un développement, et ça me fait grandir pour être un pilote encore meilleur, parce que d’autres personnes nous apprennent de nouvelles choses, » confirme André Lotterer.

« C’est un défi, mais ce n’est pas comme si ça m’arrivait à l’âge de 20 ans. Il y avait beaucoup de choses auxquelles j’étais habitué et maintenant, il y en a plein d’autres différentes. Mais je suis prêt pour ce défi, c’est ce que j’ai voulu, et je suis là pour faire de mon mieux. »

Pour sa première sortie chez Porsche, le pilote allemand a terminé troisième à Silverstone. Il espère bien faire encore mieux pour ce qui peut être considéré comme une course à domicile : il a grandi dans la ville belge de Nivelles, à deux heures de route de Spa. En 2014, c’est également sur le circuit des Ardennes belges qu’il a fait son unique apparition dans un Grand Prix de Formule 1.

« La grande différence, c’est le côté humain, parce que Ben (Benoît Tréluyer, Ndlr), Marcel (Fässler, Ndlr) et moi étions comme des frères, » poursuit André Lotterer. « Nous avions un lien très spécial qui n’avait rien de forcé, c’était totalement naturel.

« C’est étrange, c’est seulement lorsqu’on en termine avec une ancienne situation qu’on la considère comme allant de soi. Quand on arrive dans son nouvel environnement, on n’a plus aucun repère, mais jour après jour je m’habitue de plus en plus, et chaque jour je me sens de mieux en mieux. »

Aucun pilote n’a encore été sacré deux fois Champion du Monde des Pilotes d’Endurance dans le cadre du WEC. S’il était couronné en 2017, André Lotterer serait le premier à y parvenir, qui plus est avec deux constructeurs différents. Il insiste toutefois sur le fait qu’il n’y a pas de plus grande motivation que de gagner avec Porsche.

En outre, André Lotterer s’est déjà imposé à deux reprises à Spa-Francorchamps… Un but que, depuis son arrivée en WEC en 2014, Porsche n’a pas encore atteint dans cette répétition générale des 24 Heures du Mans.

« Au bout du compte, on court pour gagner, » conclut-il. « Le nombre de fois où on a gagné n’a aucune importance, on ne peut pas changer cet état d’esprit. »

James Newbold – WEC,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*