Trois Toyota au Mans, un défi humain et logistique

© DR

Pour les WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps, Toyota Gazoo Racing amènera en piste trois TS050 HYBRID (LMP1) particulièrement évoluées. 

Pour les WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps, Toyota Gazoo Racing amènera en piste trois TS050 HYBRID (LMP1) particulièrement évoluées.

 

C’est une étape essentielle dans sa quête du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) sa préparation en vue des 24 Heures du Mans : Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre et Stéphane Sarrazin sont prêts pour leur première course de la saison.

Pour le team basé à Cologne (Allemagne), il s’agit d’un défi d’importance en termes d’exploitation. Telle est la mission de John Steeghs, dirigeant de l’équipe en charge de la Logistique.

Pilier de Toyota Motorsport depuis 1997, John Steeghs a occupé de nombreux postes au fil des deux dernières décennies.

En 1998, il était responsable du stockage, de la durée de vie et du planning d’utilisation des pièces détachées des légendaires Toyota GT-One, qui étaient passées tout près de la victoire aux 24 Heures du Mans en 1998 et 1999. De par ce statut emblématique, cette figure familière et populaire de l’endurance impose le respect dans les boxes de Toyota Gazoo Racing.

« Je faisais partie de l’équipe à l’époque où nous engagions trois GT-One, » raconte John Steeghs. « C’était dur, c’était un gros défi, mais du point de vue sportif et aussi du business, la course automobile et tout spécialement l’endurance ont énormément changé depuis lors.

« De toute évidence, il faut plus de monde quand il y a trois voitures, et il faut pouvoir être opérationnel rapidement. Au Mans, le fait d’avoir un troisième stand aide beaucoup une équipe au complet. Cela offre plus d’espace intérieur et aussi à l’arrière du stand, c’est très utile. »

Toyota Gazoo Racing ne sera pas limité quant au nombre de personne pouvant venir à Spa et au Mans. Toutefois, après les 24 Heures du Mans, une limitation à 65 personnes entrera en vigueur pour les teams engageant deux voitures. En cas de troisième voiture, cette limite est fixée à 90 personnes.

« Nous avons deux équipes à plein temps pour toute la saison, et pour la troisième équipe, nous formons déjà les personnes supplémentaires dans le cadre des essais. Spa sera une bonne plate-forme pour apprendre. Il y aura bien entendu beaucoup plus de pièces détachées, et il faudra faire fonctionner tout cela ensemble. »

Outre la course de samedi prochain, Toyota Gazoo Racing reviendra à Spa à la fin du mois de mai pour la traditionnelle séance d’essais pré-24 Heures du Mans de l’équipe.

Pour John Steeghs, la nécessité de ce dernier roulage avant le départ pour la France est une évidence. « Nous savons bien évidemment que Spa est un circuit assez proche de celui du Mans en matière de réglages, mais Spa est également près de notre base européenne de Cologne. Cela signifie que nous pouvons faire venir ou envoyer des pièces détachées rapidement. D’un point de vue logistique, c’est une bonne solution juste avant que nous nous rendions au Mans. Ce ne sera pas facile… Mais l’endurance a-t-elle jamais été facile ? »

Fiona Miller,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*