J.Canal: L’expérience, un atout essentiel avec les nouvelles LMP2

Julien Canal © DR

En 2017, Julien Canal fait sa rentrée pour une saison complète en Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC). Il estime que l’expérience sera plus importante que jamais, en cette saison qui voit la catégorie LMP2 entrer dans une nouvelle ère.

 

Cette nouvelle réglementation impose à tous les teams engagés l’utilisation de prototypes à carrosserie fermée, fabriqués par l’un des quatre constructeurs agréés, et propulsés par un moteur Gibson identique pour tous.

Alors que les concurrents LMP2 assimilent encore les subtilités de ce nouveau package, Julien Canal, lauréat du Trophée Endurance FIA des Pilotes de cette catégorie en 2015, pense que les équipes bénéficiant d’informations techniques de pilotes expérimentés seront avantagées lors des premières manches 2017.

Seul pilote titré en WEC dans deux catégories différentes (en 2015 en LMP2, mais aussi en LMGTE Am en 2012), Julien Canal rejoint en 2017 Vaillante Rebellion, après une année 2016 passée en European Le Mans Series (ELMS).

L’an passé, le Français avait également fait une apparition en WEC chez Manor aux 6 Heures de Bahreïn. Il avait tourné à deux dixièmes de son coéquipier d’alors Roberto Merhi. En 2017, il est associé chez Rebellion Racing à Nicolas Prost et Bruno Senna.

« Ces nouvelles voitures sont un nouveau défi, elles sont de deux à quatre secondes plus rapides par rapport à l’année dernière. C’est plus difficile pour le cou et les bras – mais c’est plus excitant aussi, » indique le pilote originaire du Mans.

Titré à l’issue de sa dernière saison complète en WEC, Julien Canal, aujourd’hui âgé de 34 ans, entend bien reprendre les choses là où il les avait laissées chez G-Drive Racing en 2015, avec cette année-là quatre victoires remportées en compagnie de Sam Bird et Roman Rusinov.

« Nous devons travailler sur beaucoup de choses sur la voiture et avec l’équipe, » ajoute-t-il. « Mais j’ai réalisé de bonnes performances à chacune de mes apparitions en WEC, et je pense que nous avons une bonne voiture. Alors maintenant il ne nous reste plus qu’à attaquer.

« C’est tout simplement incroyable d’avoir Nicolas Prost et Bruno Senna comme coéquipiers. Ils sont tous les deux très, très bons, je crois que nous formons un bel équipage et que nous pouvons gagner cette année. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*