Twin’Cup : Un cascadeur Cédric Clause sur la grille de départ

Cédric Clause © André Breton

Parmi la multitude de pilotes engagés en Twin’Cup (122 engagés, un record), Cédric Clause se distingue par son côté professionnel. Le Parisien passe son temps à maltraiter les voitures, voire même à les réduire en tôle froissée : cascadeur professionnel chez Disneyland ! Un travail peu banal pour cet amoureux du Gers, qui a parcouru ‘douze heures de trajet en camping-car à 80 km/h’ pour arriver à Nogaro, sa Twingo sur la remorque.

 

– Comment êtes-vous arrivé à ce métier-là ?
Cédric Clause : « Pendant vingt ans, j’ai parcouru tous les circuits de kart inimaginables. Je suis même passé en Formule Renault. Puis j’ai rencontré le pape des cascades, Rémy Julienne, qui m’a tout appris. Depuis quinze ans, je suis l’un des 33 cascadeurs dans le monde habilités à reproduire les cascades du spectacle à Disney. »

– En quoi votre métier peut vous aider sur les circuits ?
Cédric Clause : « Disons que je n’ai pas peur de la bagarre ! Mon job, c’est de prendre des cartons du lundi au vendredi, je n’ai donc aucun mal à me frotter aux autres concurrents sur la piste. Je suis obligé de donner du spectacle au public lors de mes cascades, et j’espère bien en faire de même ici, surtout en bout de ligne droite ! »

– Expliquez-nous votre attachement à Nogaro…
Cédric Clause : « J’adore tout ici : la région, les paysages, la population, sans parler de l’ASA Armagnac-Bigorre composé de gens très compétents et efficaces. Étant affilié au club, je suis fier de représenter le circuit de Nogaro ce week-end ! Il existe beaucoup de clubs en France, mais peu qui peuvent bénéficier d’un circuit aussi développé et professionnel que celui du Gers. »

Medhi Casaurang-Vergez

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*