Le roi des sports mécaniques extrêmes chez Project Cars2

© DR

Le rallycross, l’une des disciplines mécaniques les plus haletantes et spectaculaires au monde, fera son entrée par la grande porte de Project CARS 2 fin 2017, avec un choix de circuits et de véhicules sous licence.

La vue de ces pilotes superstars au volant de leurs monstres pétaradants de 600 cv avec système anti-lag, dans des arènes bourrées de fans en délire, est une expérience que seul le rallycross peut offrir. Ce sport mécanique tendu, bruyant et violent oppose en effet les véhicules dotés des meilleures capacités d’accélération de la planète, qui en décousent sur des circuits de terre et d’asphalte jalonnés de sauts de 20 mètres.  

Entre la physique authentique, le réalisme visuel inégalé et l’excellente dynamique de conduite qui ont fait la renommée de la série Project CARS, plus un partenariat technique avec l’une des écuries les plus légendaires de la discipline (OMSE), le rallycross – ce phénomène mondial synonyme d’adrénaline et de chocs violents à des vitesses insensées – fera la joie des pilotes virtuels de Project CARS 2.  

Pour créer le rallycross de Project CARS 2, le développeur Slightly Mad Studios s’est adjoint, en qualité de consultants, les services de Mitchell deJong et d’Oliver Eriksson, pilotes stars de Honda Factory Global Rallycross. Grâce à eux et à un partenariat technique avec leurs employeurs, la mythique écurie de rallycross OMSE (19 médailles aux X Games, tous les titres de championnat rallycross des États-Unis, fournisseur officiel des voitures de rallycross Supercar Lites à l’international), le rallycross de Project CARS 2 proposera des circuits et des véhicules sous licence officielle, ainsi qu’une restitution fidèle de ce sport mécanique aussi spectaculaire qu’unique.

Les pilotes de Project CARS 2 ressentiront toute l’adrénaline que procure la conduite de voitures conçues spécialement pour le rallycross comme les Honda Civic Coupé de Mitchell et d’Oliver, sur des circuits scannés à partir des pistes officielles : DirtFish et Daytona aux États-Unis, Lånkebanen en Norvège ou encore Lydden Hill au Royaume-Uni, le circuit qui a vu naître la discipline il y a cinquante ans de cela.

Difficile de faire plus authentique.

Emilie Hurel,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*