TT du Labourd: Mathieu Hirigoyen, une valeur sûre

Mathieu Hirigoyen © André Breton

Le Basque Mathieu Hirigoyen joue toujours placé. Une victoire récompenser sa régularité dans le Championnat de France des Rallyes tout-terrain. Animateur et acteur de chaque manche à laquelle il participe, Mathieu sera – à domicile – durant ce week-end du Labourd un pilote à surveiller de très près. Il a, à n’en pas douter, les qualités d’un grand !

 

– Troisième à Arzacq, la saison fut bien lancée ?
Mathieu Hirigoyen : « Effectivement, le rallye s’est très bien déroulé. J’ai opté pour un rythme crescendo sans connaître de réel souci. Le samedi a été délicat en raison des conditions météos mais le dimanche j’ai pris du plaisir. Je suis très heureux de finir sur le podium à 30 secondes du vainqueur. Un petit regret: m’être endormi dans Cruzeilles 2 où je prends 10 secondes, j’en perds la 2ème place. »

– As-tu apporté des modifications ou des évolutions sur le Buggy ?
Mathieu Hirigoyen : « Depuis les Cimes 2016, j’ai monté sur le Buggy une boîte 7 rapports d’Hydrau-Medoc. La vitesse de pointe reste inchangée mais l’étagement a été revu pour utiliser le moteur dans sa plage idéale. C’est donc bénéfique. A l’intersaison, j’ai mis des ponts taillés dans la masse de chez Hydrau-Medoc. Cela permet un gain de poids. Enfin, je me suis fait plaisir avec une nouvelle déco inspirée des Skoda. »

– Après un podium à Arzacq, ton objectif au Labourd et l’après épreuve basque
Mathieu Hirigoyen : « Au Labourd, je pars pour rouler fort en visant une place meilleure que ceelle à Arzacq ! Un podium sera top, bien évidemment. La suite de la saison ? Priorité aux rallyes du coin et je monterai peut être dans le Nord si tout se passe bien dans la région. Les résultats et le budget détermineront ce projet. »

– Comme tout Basque or, rallye tout-terrain, pratiques-tu un sport ?
Mathieu Hirigoyen : « Je fais de la pelote (pala), un peu de moto ainsi que de la marche en montagne auxquels s’ajoute de bonnes soirées entre amis ! »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*