TT du Labourd: Anicet Garicoix pas une fin en soi

Anicet Garicoix © MFE

Anicet Garicoix vend son Rivet Porsche, à défaut d’avoir trouvé un acquéreur, le Souletin est au Labourd dans un unique but, celui de se faire plaisir avec son ami Philippe Cami.

Vainqueur à deux reprises de cette manche Basque (2004 et 2015), Anicet ne tentera pas le tout pour le tout pour réaliser la passe de trois mais, une marche du podium n’est pas inespérée.

 

– Ton programme 2017 se limite au Labourd ?
Anicet Garicoix : « Certainement. J’ai à coeur de faire ce rallye sur des chemins roulants et très plaisants. La suite est liée à la vente du Buggy, de ce fait, je ne peux rien prévoir sur le plan course. »

– Cela signifie que tu mets un point final à ta carrière ?
Anicet Garicoix : « Après une trentaine de rallyes tout-terrain disputés, j’aimerais laisser le volant à mon fils et aux jeunes de notre équipe tout en continuant à rouler un petit peu pour ne pas décrocher d’un coup. Rien n’est encore bien défini dans ma tête, je souhaiterais ensuite construire une auto plus petite pour que les jeunes puissent démarrer plus facilement et à moindre coût. Dans le même temps, redécouvrir ou découvrir de nouvelles disciplines comme l’endurance tout-terrain comme les 24 Heures du Portugal ou faire quelques Bajas m’intéressent. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*