Désert Challenge SS4 : Al-Attiyah file, Gonçalves leader

Nasser Al-Attiyah © DR

– Gonçalves mène chez les motos ; Walkner, Renet, Sunderland et Quintanilla à sa poursuite.

– Al-Qassimi d’Abou Dhabi Racing retardé par une rupture de transmission.

– Victoires d’étape pour Al-Attiyah, Benavides et Hernandez Ponce en quad 

 

Le Qatari Nasser Saleh Al-Attiyah a porté mercredi son avance à 1 h 46 min 03 sec au classement général de l’Abou Dhabi Desert Challenge parrainé par Nissan, au terme des 250,25 km du quatrième secteur sélectif.

C’est cependant dans la catégorie motos que tout est désormais réuni pour un final spectaculaire à partir de ce jeudi. Si la quatrième spéciale est revenue à Kevin Benavides du team Monster Energy Honda, l’Argentin avait perdu toute chance de victoire finale la veille, en raison de problèmes d’embrayage. Une fascinante bataille à cinq se profile ainsi entre le leader actuel Paulo Gonçalves, Matthias Walkner, Pierre-Alexandre Renet, Sam Sunderland et Pablo Quintanilla.
Gonçalves possède un avantage de 33 sec 8 sur l’Autrichien, mais Sunderland et Quintanilla entameront tous deux l’ultime journée dans des conditions favorables.

« Je n’aime pas vraiment courir comme ça, a indiqué Sunderland, en adoptant une stratégie et voir ce que les autres font. Je préférerais simplement que le pilote plus rapide s’impose. Mais d’un autre côté, j’ai perdu cette course à de nombreuses reprises pour avoir été le plus rapide. Cette année, je vais essayer d’avoir une meilleure stratégie. On verra ce que ça donne. De toute façon, il va falloir que je roule aussi fort que possible pour rattraper mon retard. Ça semble facile sur le papier, mais sur le terrain, c’est loin d’être évident. Il faut attaquer et se battre. »

De son côté, le leader Gonçalves affichait une mine déterminée : « Aujourd’hui, j’ai fait ce que j’ai pu. J’ai rattrapé ceux qui étaient devant moi, si bien que je suis en tête au soir de la quatrième journée. Il reste encore un jour de course et je vais faire le maximum. Je ne vais pas partir dans les meilleures conditions demain, je le sais, mais il reste encore 220 km et la moto est parfaite. L’étape de jeudi est un peu plus rapide que celles de ces trois derniers jours, mais elle compte également un gros passage de dunes au milieu. Dans des conditions normales, les autres auront un avantage. Mais on ne sait jamais. »

« Je suis très content, a souligné pour sa part Benavides, le vainqueur de l’étape, car cette victoire récompense tous les efforts que j’ai fournis depuis mon accident. C’est un nouveau départ dans ma carrière. J’en ai tiré une certaine confiance. Après ma pénalité d’hier, je ne pouvais plus me battre pour la gagne, mais cette victoire est un superbe bonus. »

Mohammed Al-Balooshi, lui, n’avait pas piloté sa KTM en course depuis son accident de l’an dernier au Qatar, mais le pilote du team Ride to Abu Dhabi s’accroche à sa septième place. « La spéciale d’aujourd’hui était de la loin la plus courte, et nous avons été gâtés par la météo. Nous n’avons pas eu de problèmes de navigation et je suis content de mon résultat. Je me sens bien sur la moto, mais ce n’est pas facile. Je n’avais plus piloté cette moto depuis un an, lors du Sealine Rally au Qatar. Un an sans rouler sur une moto de rallye ! Il ne reste plus qu’un jour. »

Dans la catégorie autos, le Qatari Al-Attiyah et son copilote français Matthieu Baumel contrôlent totalement la situation et ils ont gagné la spéciale devant le pilote local Khalid Al-Jafla, pointé à 22 min 41 sec. « C’était une bonne journée, nous n’avons connu aucun problème, a déclaré Al-Attiyah. Les dunes étaient difficiles. On n’atteint pas des vitesses très élevées et on essaye d’y aller tranquillement, sans faire d’erreurs. Nous avons maintenant une grosse avance et nous allons essayer de rallier l’arrivée demain. »

Les débuts de Sheikh Khalid Al-Qassimi dans la nouvelle Peugeot 3008 DKR d’Abou Dhabi Racing ont connu un coup d’arrêt, puisque la voiture préparée par PH Sport a été victime d’une rupture d’arbre de transmission avant le CP2. Le pilote émirati a perdu beaucoup de temps et toute chance de se battre pour la victoire. Il a néanmoins conservé sa deuxième place au général.

Le pilote tchèque Martin Prokop a terminé troisième et reste sur le podium, alors que son compatriote Miroslav Zapletal a terminé juste derrière lui. Excellentes performances également pour Mohammed Abu Issa, cinquième, et pour Ahmed Al-Maqoodi.

Abu Issa est accroché à la quatrième place du général alors que Mark Powell remonte tout doucement au classement. Le pilote britannique de Dubaï a signé une nouvelle performance superbe qui lui vaut de grimper à la septième place dans son buggy Fast & Speed, derrière le Nissan Patrol de Khaled Al-Feraihi et le vieux briscard Yayha Al-Helai, rompu à l’exercice du désert.

Dans la catégorie quads, Rafal Sonik a perdu les 2 min 08 sec 6 d’avance qu’il possédait à la suite des problèmes techniques qu’a rencontrés son Honda TRX 700 après le premier contrôle de passage. Le retard du Polonais a laissé le champ libre au Péruvien Alexis Hernandez Ponce qui a remporté l’étape et au Guatémaltèque Rodolfo Schippers, nouveau leader de la catégorie avec 1 min 43 sec 3 d’avance avant l’ultime étape. Ce dernier devance désormais le Koweïtien Fahad Al-Musallam et l’ancien leader Kamil Wisniewski.

« Plus qu’une journée à l’Abu Dhabi Desert Challenge qui a répondu à toutes les attentes en matière de suspense et de passion. Nous allons vivre une dernière journée passionnante qui sera décisive », a déclaré Mohammed Ben Sulayem, fondateur de l’épreuve et président de l’ATCUAE, qui était accompagné pour une visite du bivouac de son Excellence Sheikh Nahyan bin Mubarak Al-Nahyan, ministre de la Culture, du Développement et de la Connaissance, et président de l’Autorité générale de la Jeunesse et des Sports.

Le volet sécurité de l’épreuve a été renforcé par le soutien capital du service national des Ambulances. « Nous disposons d’ambulances et de personnels dans des endroits stratégiques de l’itinéraire, afin d’optimiser la sécurité des concurrents, des représentants de la presse et des officiels », a indiqué Ahmed Saleh Al Hajeri, directeur général adjoint du service national des Ambulances.

Ça s’est passé aussi mercredi
Après une liaison de 128,17 km, Sunderland s’est élancé le premier du départ de la spéciale, situé à l’ouest de la route de Madinat Zayed et il a réussi à résister à ses poursuivants jusqu’au premier contrôle de passage. Si Quintanilla est passé près d’une minute après le Britannique Renet, Walkner et Gonçalves ont profité de leur avantage du départ pour se rapprocher encore plus du leader du moment, alors que Benavides a attaqué fort de l’arrière après ses soucis d’embrayage de la veille.

Le mal des transports a fait une nouvelle victime, Aron Domzala, le leader de la Coupe du monde FIA, qui n’a pas présenté son Toyota au départ du jour. Du coup, Al-Attiyah est devenu l’unique représentant d’Overdrive Racing à la tête d’un plateau autos déjà réduit.

La caravane s’est ensuite dirigée vers le CP2 et le ravitaillement motos à Al-Birer, au sud du village d’Arada, puis a mis le cap à l’est en franchissant le complexe de dunes des vallées de Liwa en direction d’un troisième CP, dans la carrière de Khis (225,03 km). Il ne restait plus alors que 10 km avant le bivouac, situé près d’Hameem.

Benavides est remonté en trombe de
l’arrière pour offrir la victoire d’étape à Honda, alors que coéquipier Gonçalves a hérité du fauteuil de leader. Les stratégies vont être cependant décisives lors de l’ultime journée. Côté autos, Al-Attiyah n’a commis aucune erreur et il a encore creusé l’écart sur Al-Qassimi.

Ce jeudi, place à la dernière manche de l’Abou Dhabi Desert Challenge qui comprend une spéciale plus courte de 219,76 km. Il s’agit d’une réplique de la première étape, mais dans l’autre sens. La spéciale démarrera à 15 km au nord d’Hameem, avant-poste du désert, et prendra ensuite la direction du nord-est pour le premier contrôle de passage situé au km 88,52.

De là, les pistes ramèneront les concurrents au CP2 (120,78 km) et au ravitaillement motos, à l’est de la route d’Hameem, avant l’arrivée prévue sur la route de Razeen, là où la première spéciale s’était élancée dimanche. Il ne restera plus aux concurrents qu’à boucler une liaison de 107,30 km pour rejoindre le circuit Yas Marina d’Abou Dhabi.

Classement de l’étape 4
Cars
1. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Toyota Hilux Overdrive, 3hr 36min 50sec
2. Khalid Al-Jafla (ARE)/Ahmed Malik (ARE) Chevrolet Silverado, 3hr 59min 31sec
3. Martin Prokop (CZE)/Jan Tomanek (CZE) Ford F-150 Evo, 4hr 02min 23sec
4. Miroslav Zapletal (CZE)/Marek Sykora (SLO) Hummer H3 Evo III, 4hr 03min 06sec
5. Mohammed Abu Issa (QAT)/Xavier Panseri (FRA) Mini All4 Racing 4hr 04min 01sec…

Bikes
1. Kevin Benavides (ARG) Honda CRF 450 Rally, 3hr 38min 15sec
2. Pierre Alexander Renet (FRA) Husqvarna 450 Rally, 3hr 40min 49sec
3. Paulo Gonçalves (PRT) Honda 450 CRF Rally, 3hr 43min 49sec
4. Matthias Walkner (AUT) KTM 450 Rally Factory, 3hr 46min 56sec
5. Mohammed Jaffar (ARE) KTM 450 Raly Replica, 3hr 48min 29sec
6. Pablo Quintanilla (CHI) Husqvarna 450 Rally, 3hr 50min 00sec
7. Mohammed Al-Balooshi (ARE) KTM 450 Rally Replica, 3hr 50min 27sec
8. Sam Sunderland (GBR) KTM 450 Rally Factory, 3hr 52min 52sec
9. Antoine Meo (FRA) KTM 450 Rally Factory, 3hr 53min 30sec…

Quads
1. Alexis Hernande Ponce (PER) Yamaha Raptor 700 R, 4hr 07min 29sec
2. Rodolfo Schippers (GUA) Yamaha Raptor 700 R, 4hr 12min 04sec
3. Kees Koolen (NED) Barren Racer One 690, 4hr 14min 39sec
4. Fahad Al-Musallam (KUW) Yamaha Raptor 700R, 4hr 17min 33sec
5. Camelia Liparoti (ITA) Yamaha Raptor 700 R, 4hr 28min 04sec
6. Kamil Wisniewski (POL) Yamaha Raptor 700 R, 4hr 36min 00sec
 
Classement général après l’étape 4
Cars
1. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Toyota Hilux Overdrive, 14hr 43min 58.7sec
2. Khalid Al-Qassimi (ARE)/Khaled Al-Kendi (ARE) Peugeot 3008 DKR, 16hr 30min 01.8sec
3. Martin Prokop (CZE)/Jan Tomanek (CZE) Ford F-150 Evo, 17hr 04min 07.1sec
4. Mohammed Abu Issa (QAT)/Xavier Panseri (FRA) Mini All4 Racing, 17hr 56min 07.7sec
5. Khalid Al-Feraihi (SAU)/Ali Hassan Obaid (ARE) Nissan Patrol, 20hr 12min 05.3sec
6. Yayha Al-Helai (ARE)/Nasser Al-Kuwari (QAT) Nissan Pick-Up, 20hr 33min 34.6sec
7. Mark Powell (GBR)/Quin Evans (GBR) Fast & Speed Buggy, 20hr 41min 02.5sec

Bikes
1. Paulo Gonçalves (PRT) Honda 450 CRF Rally, 15hr 32min 56.8sec
2. Matthias Walkner (AUT) KTM 450 Rally Factory, 15hr 33min 30.6sec
3. Pierre Alexander Renet (FRA) Husqvarna 450 Rally, 15hr 34min 07.3sec
4. Sam Sunderland (GBR) KTM 450 Rally Factory, 15hr 34min 12.5sec
5. Pablo Quintanilla (CHI) Husqvarna 450 Rally, 15hr 34min 27.2sec
6. Antoine Meo (FRA) KTM 450 Rally Factory, 16hr 27min 41.1sec
7. Mohammed Al-Balooshi (ARE) KTM 450 Rally Replica, 16hr 40min 26.7sec…

Quads
1. Rodolfo Schippers (GUA) Yamaha Raptor 700 R, 19hr 09min 54.9sec
2. Fahad Al-Musallam (KUW) Yamaha Raptor 700R, 19hr 11min 38.2sec
3. Kamil Wisniewski (POL) Yamaha Raptor 700 R, 19hr 27min 08.4sec
4. Camelia Liparoti (ITA) Yamaha Raptor 700 R, 20hr 09min 34.4sec
5. Maxim Antimirov (KAZ) Honda TRX 700, 20hr 22min 50.4sec…

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*