Dakar: Une véritable rafle signée Red Bull !

Stéphane Peterhansel et Sébastien Loeb

La légende du rallye-raid Stéphane Peterhansel est venu à bout de Sébastien Loeb tandis que Sam Sunderland est le premier britannique à décrocher la victoire en moto.

L’étape de samedi autour de Rio Cuarto emmenait les pilotes vers Buenos Aires pour la conclusion du Dakar 2017, après avoir disputé 9 000 kilomètres en Amérique du Sud.

 

Auto :
Stéphane Peterhansel a battu de peu Sébastien Loeb (+5’13) pour prendre une treizième victoire au Dakar. Leur équipier chez Peugeot Total Cyril Despres termine sur la dernière marche du podium (+33’28). Les trois Français sur leur 3008 DKR ont rallié l’arrivée, tandis que la dernière auto tricolore, celle de Carlos Sainz n’a pas vu le podium de Buenos Aires. L’Espagnol a abandonné dès la première semaine, à la suite d’un impressionnant accident.

Loeb remporta l’étape, dix-neuf secondes devant le vainqueur final. Giniel de Villiers, le pilote Toyota finit l’étape au troisième rang (+0’30).

« Nous nous battions contre six ou sept pilotes en début d’épreuve. Très vite, nous n’étions plus que quatre », expliquait Peterhansel dans la capitale argentine. « Lors de la dernière semaine, nous n’étions plus que deux, Seb et moi. Nous nous sommes battus comme des chiffonniers, je ressors vainqueur de cette bataille, mais d’un souffle. C’est la victoire de l’expérience. »

Moto :
Sam Sunderland a écrit une page de l’histoire du Dakar, en décrochant la victoire finale au terme de la dernière journée. Il devient le premier Britannique à remporter cette épreuve, devant son équipier chez KTM Matthias Walkner (+32’00 ») et Gerard Farrés (+35’40).
Aussi bien Sunderland que Walkner n’avaient jamais terminé ce rallye-raid auparavant. Le duo a profité de l’abandon de Toby Price. Le vainqueur sortant a renoncé après avoir cassé sa jambe lors d’une chute pendant la quatrième étape.

« C’est un sentiment écrasant », expliquait Sunderland. « Quand j’ai franchi la ligne d’arrivée, j’ai été submergé par l’émotion. »

« Ça m’a pris du temps pour changer d’état d’esprit en sortant du motocross. J’ai appris à la dure, en tirant les conclusions de mes erreurs, comme n’importe qui. Je n’ai pas arrêté de me battre, je n’ai jamais renoncé. Je suis reconnaissant envers les personnes qui m’ont guidé. Tout le monde au sein de l’équipe a abattu un travail remarquable, ils méritent tous cette victoire. »

Quad :
Le Chilien Ignacio Casale a remporté la dernière étape, en battant le local Santiago Hansen de seulement 52 secondes. Cela lui permet de glaner la place de dauphin au général, à tout de même plus d’une heure ( 1h14’51) de Sergey Karyakin. Pablo Copetti termine 3e (+4h20’19).

Camion :
Eduard Nikolaev était déjà assuré de remporter son second Dakar à l’entame de la dernière journée. Le pilote Kamaz a confirmé sa domination ce samedi, avec une nouvelle victoire d’étape. Son équipier et compatriote russe Dmitry Sotnikov (+18’58) permet au constructeur de signer le doublé au général. L’Iveco de Gerard de Roy ne réitère pas son succès de 2016 et finit 3e (+41’19).

D’après communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*