Dakar Etape 10: Les enjeux​ dans la descente vers Buenos Aires

Stéphane Peterhansel and Sebastien Loeb © Red Bull

La neuvième étape annulée en raison d’un glissement de terrain a gelé les positions. Vainqueur en moto mardi à Salta (Argentine), Joan Barreda a remporté sa deuxième étape de l’épreuve, mais c’est Sam Sunderland (KTM) qui a fait la bonne affaire du jour. Arrivé avec seulement 3’54 » de retard sur Barreda, le Britannique fait la bonne affaire du jour en augmentant son avance au classement général. Il s’est classé 3ème derrière son coéquipier Matthias Walkner.

Vainqueur à Oruro, le pilote KTM se rapproche de la victoire finale. A moins que le vétéran Paulo Goncalves (Honda) ou le français Adrien Van Beveren (Yamaha) viennent eux aussi apposer leur nom au palmarès de l’édition 2017.

Côté autos, le mano a mano continue entre les Peugeot de Stéphane Peterhansel et de Sébastien Loeb. Vainqueur mardi, Sébastien Loeb a remporté son troisième succès et a repris les commandes de la course devant Peterhansel. Il possède un peu moins de deux minutes d’avance sur Monsieur Dakar. « Le match est super serré avec Stéphane, toujours, avait réagi Loeb après sa victoire, sur le site du Dakar. Il roule vraiment vite, il ne fait pas de faute. Sur les hors-piste, il m’en reprend, sur la piste, je lui en reprends et, au final, ça joue très serré. »

Chez les quads, le Russe Sergey Karyakin a pris la première place. Il possède un beau matelas (+6’57 ») sur le Français Axel Dutrie. Chez les camions, le duo Russe Dmitry Sotnikov et Eduard Nikolaev se tire la bourre pour la victoire finale (moins deux minutes d’avance).

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*