Africa Eco Race : Les grandissimes favoris de l’édition…

Vladimir Vasilyev et Konstantin Zhiltsov sur le podium

L’Africa Eco Race est sur le départ. Rassemblé à Menton pour les vérifications administratives et techniques, l’ensemble des concurrents est attendu demain, vendredi au Port de la Ville.

Dans chaque catégorie, un nom se dégage dans la course à la victoire : Vladimir Vasilyev sur mini en auto, Pal-Ullevalseter à moto (KTM) vainqueur des deux précédentes éditions et qui vient relever le défi de signer la ‘passe de trois’. En camion, un candidat au titre se voit désigner d’office : Andreï Karginov sur Kamaz, bien entendu !

 

Auto/Vladimir Vasilyev – Mini All4
Ce riche entrepreneur en bâtiment de Saint-Petersbourg, arrivé en rallye-raid en 2009 a connu une progression impressionnante, signant une 5ème place finale sur le Dakar en 2015 avant de truster les podiums sur l’essentiel des grands rendez-vous de la saison. Les podiums réussis l’été dernier sur le Silk Way Rally et en octobre dernier sur le Rallye du Maroc juste derrière la Toyota d’Al Attiyah et la Peugeot de Carlos Sainz, font du pilote Mini le grandissime favori à la victoire sur cette édition 2017 de l’Africa Eco Race.

Moto/Pal Anders Ullevalseter – KTM (NOR)
Vainqueur des deux dernières éditions, le ‘Viking’ du désert n’a, jusqu’à présent, laissé que des miettes à ses adversaires. Il est évident que le vétéran norvégien s’est engagé sur cette édition 2017 pour signer la passe de trois. Et si, hormis le Marocain Harite Gabari, il ne comptera pas vraiment de réels adversaires sur la piste, ce seront les pistes africaines et les océans de dunes mauritaniennes dont il devra avant tout se méfier s’il veut décrocher un troisième trophée sur les bords du Lac Rose.

Camion/Andreï Karginov – Kamaz (Rus)
Seul team d’usine à jouer officiellement la victoire tant sur le Dakar que sur l’Africa Eco Race, le team Kamaz aligne à nouveau deux camions au départ du rendez-vous africain. Triple vainqueur de l’épreuve (2013, 2015 et 2016), Anton Shibalov a été muté en Amérique du Sud pour laisser sa place à Andreï Karginov. Il va de soi que le vainqueur du Dakar 2014 (3ème en 2013 et 2015) fait figure d’épouvantail aux côtés du Kamaz hybride (gaz & diesel) de son compatriote Sergeï Kupryanov, par ailleurs n°2 et porte-parole du géant russe Gazprom…

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*