Rallye du Maroc X-Raid: Un ultime test difficile…

Vladimir Vasilyev et Konstantin Zhiltsov sur le podium

– Trois Mini All4 Racing dans les cinq premiers

– Une dernière étape frappée par la malchance
 
Le Rallye OiLibya du Maroc de cette année a été l’un des plus difficiles de l’histoire, il a poussé tant les pilotes que les navigateurs à leurs limites. Après six jours éprouvants au Maroc, trois équipages Mini All4 Racing se sont classés parmi les cinq premiers.

Les Russes Vladimir Vasilyev et Konstantin Zhilstsov ont terminé troisièmes de ce rallye de désert et de cailloux, suivis par Orlando Terranova (ARG) – Paulo Fiúza (POR) et Kuba Przygonski (POL) – Tom Coulsoul (BELG).
De leur côté, Boris Garafulic (CHI) et Filipe Palmeiro (POR) ont terminé 7ème. Dans le même temps, les deux paires Mini All4 Racing Yazeed Al-Rajhi (KSA) – Timo Gottschalk (GER) et Mikko Hirvonen (FIN) – Michel Périn (FRA), ainsi que Mohamed Abu Issa (QAT) et Philipp Beier (GER) à bord du Buggy, ont été contraints à l’abandon dans la dernière étape.
 
Vasilyev a été régulier et s’est classé dans les dix premiers de chaque spéciale. Alors que ses adversaires ont commis plusieurs erreurs, le pilote russe a traversé le rallye sans rencontrer le moindre problème majeur pour prendre finalement la troisième place. « Nous sommes contents, la Mini a très bien marché », a indiqué Vasilyev à l’arrivée. « Nous n’avons connu aucun problème, ni technique, ni en matière de pilotage ou de navigation. Notre objectif était de tester la voiture et les suspensions en particulier. »

Juste derrière Vasilyev, Orlando Terranova et Jakub Przygonski ont terminé respectivement quatrième et cinquième. Tous deux ont également fait impression par leurs performances régulières en terminant eux aussi dans les dix premiers de chaque spéciale, tout en bénéficiant des problèmes des autres concurrents. « L’an dernier, mon expérience de pilote dans les dunes était limitée. Aujourd’hui, ma cinquième place reflète mes progrès », a souligné le Polonais, ravi. « Collaborer avec Tom, c’est génial, nous parlons la même langue. La cinquième place est vraiment un excellent résultat et j’espère que nous roulerons aussi vite au Dakar. » Enfin, Garafulic a également terminé dans les dix premiers de l’épreuve marocaine.
 
Les autres équipages du Team X-raid ont toutefois joué de malchance dans la dernière étape. Après un début de course difficile, le Saoudien Yazeed Al-Rajhi a réussi à revenir dans les trois premiers dès la deuxième étape, mais dans la quatrième, il a été stoppé par les éléments. La Mini All4 Racing de Yazeed Al-Rajhi et de Gottschalk est en effet restée plantée sur un énorme monticule d’herbe à chameau et il leur a fallu plusieurs minutes avant de pouvoir repartir. Et le dernier jour, ils ont été contraints à l’abandon, turbo en rade. « C’était un rallye très exigeant, mais le road-book n’était pas au top. Dans l’ensemble, la navigation était vraiment compliquée. Malheureusement, la butte d’hier et la panne d’aujourd’hui nous ont empêchés d’obtenir un bon résultat. »

De son côté, Mikko Hirvonen a réussi à se maintenir dans les trois premiers en début de course, mais des problèmes de navigation l’ont ensuite fait reculer en cinquième position. Le lendemain, il a remis les gaz, mais à partir de la quatrième étape, le Finlandais a connu son lot de malchance. Lors de l’avant-dernière journée, il est sorti de la piste, victime de la poussière de la voiture qui le précédait, et a endommagé ses suspensions. En outre, il est tombé malade et n’a pas pu finir la dernière spéciale. « Nous n’avons malheureusement pas pu rallier l’arrivée », a déclaré Hirvonen, vainqueur de la Baja en Hongrie. « Quoi qu’il en soit, notre bilan affiche quelques notes positives : nous avons pu roulé sur un bon rythme dans plusieurs spéciales et j’ai continué à apprendre énormément le passage dans les dunes. Le rallye était difficile, le plus difficile auquel j’ai participé jusque-là. Aujourd’hui, j’étais vraiment malade et j’avais de la fièvre. Dans la spéciale, j’ai senti que ma température montait beaucoup, et c’est pourquoi je me suis arrêté. »

Enfin, Abu Issa qui disputait son premier rallye au volant du Buggy a réalisé plusieurs coups d’éclat. Mais lui aussi a été rattrapé par la malchance dans la dernière étape et a dû s’arrêter, arbre de transmission cassé. Mais tout le monde sait bien que les ratés d’un ultime test débouchent sur la réussite de la compétition qui suit (ndlr : en l’occurence le Dakar).

Results stage 5:
1. C. Depres (FRA) / D. Castera (FRA) Peugeot – 2h 21m 50s
2. C. Sainz (ESP) / L. Cruz (ESP) Peugeot – 2h 21m 56s
3. V. Vasilyev (RUS) / K. Zhiltsov (RUS) MINI ALL4 Racing – 2h 24m 13s
4. O. Terranova (ARG) P. Fiuza (POR) MINI ALL4 Racing – 2h 25m 24s
5. N. Al-Attiyah (QAT) / M. Baumel (FRA) Toyota – 2h 26m 32s…
7. J. Przygonski (POL) / T. Colsoul (BEL) MINI ALL4 Racing – 2h 33m 51s
8. B. Garafulic (CHI) / F. Palmeiro (POR) MINI ALL4 Racing – 2h 37m 09s
 
Overall standings after stage 5:
1. N. Al-Attiyah (QAT) / M. Baumel (FRA) Toyota – 12h 28m 28s
2. C. Sainz (ESP) / L. Cruz (ESP) Peugeot – 12h 40m 36s
3. V. Vasilyev (RUS) / K. Zhiltsov (RUS) MINI ALL4 Racing – 13h 04m 37s
4. O. Terranova (ARG) P. Fiuza (POR) MINI ALL4 Racing – 13h 12m 21s
5. J. Przygonski (POL) / T. Colsoul (BEL) MINI ALL4 Racing – 13h 38m 03s…
9. B. Garafulic (CHI) / F. Palmeiro (POR) MINI ALL4 Racing – 14h 39m 23s…
 
D’après communiqué X-Raid,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*