WTCC: Le Loeb Racing à l’assaut de la forteresse de Vila Real

Mehdi Bennani © DPPI

Avant la trêve estivale et le break qui mènera les concurrents en Argentine, début août, le Sébastien Loeb Racing fait ce week-end (24-26 juin) une dernière halte en Europe. Au Portugal, le circuit urbain rapide et sélectif de Vila Real est en effet le théâtre de la septième manche du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme. Mehdi Bennani, Tom Chilton et Grégoire Demoustier tenteront de poursuivre sur la spirale positive qui les a vus multiplier les podiums et les victoires, tant au général qu’en WTCC Trophy.

Dans ce classement réservé aux pilotes et teams indépendants, l’écurie de Soultz-Sous-Forêts pointe en tête des deux tableaux, Pilotes et Teams, et peut encore ambitionner monopoliser le tiercé de tête en fin de saison. Elle s’y emploiera dès ce déplacement en terre lusitanienne !

Mehdi Bennani, 2e du WTCC Trophy l’an passé, a franchi un nouveau palier en 2016 en devenant un candidat régulier au podium général, et même à la victoire, qu’il a offerte pour la première fois en Hongrie à l’équipe fondée par Sébastien Loeb et Dominique Heintz. Désormais passé le cap de la mi-saison, ses performances lui valent aujourd’hui d’afficher un bilan de trois Top-3, un meilleur tour en course, 22 boucles menées, et de figurer à la deuxième place du championnat WTCC derrière la Citroën C-Elysée officielle de Lopez. Ces statistiques sont par ailleurs agrémentées de six victoires et d’une présence sur tous les podiums en WTCC Trophy, dont il est l’incontestable leader avec 24 points d’avance.

Douze courses restent à disputer et la menace la plus sérieuse proviendra sans aucun doute de son équipier Tom Chilton, son dauphin, qui apprécie tout particulièrement le circuit atypique de Vila Real. « Je l’adore », précise même le pilote de la Citroën C-Elysée #3, déjà victorieux à trois reprises. « Il possède une riche histoire, le tracé est très exigeant, et même si nous n’utilisons pas l’original, nous évoluons toujours sur la portion la plus rapide. On y ressent certaines sensations de la Nordscheifle, et c’est tout aussi impressionnant avec les rails qui bordent la piste. Il va falloir que je me montre à la hauteur du challenge, en y ajoutant une pointe de folie ! Nous avons franchi la mi-saison, et je sais que j’ai fait le bon choix en rejoignant le Sébastien Loeb Racing. Tous ses membres sont très professionnels, et grâce à eux, je suis persuadé de pouvoir me battre en fin de saison pour la victoire en WTCC Trophy, et pour une place sur le podium final du championnat. »

Grégoire Demoustier quant à lui tentera de combler l’écart qui le sépare du Top-3 au classement des indépendants. « Même si je n’ai pas été en réussite là-bas l’an dernier, Vila Real nous propose un très beau tracé, très rapide », souligne le Français. « Il est également constitué de portions très délicates, comme la chicane, qui s’aborde au contraire très lentement. Peut-être trop, même, car elle casse totalement le rythme du circuit. La nature urbaine de la course apporte cependant un piment qui n’est pas pour nous déplaire, en tant que pilote, car il nécessite une certaine prise de risque. Ce sera donc de toute manière un beau week-end, et j’espère que les performances seront au rendez-vous. L’équipe y a décroché de gros points en 2015, et psychologiquement, c’est toujours agréable de se rendre dans des endroits comme celui-ci, où l’ambiance est survoltée. Cela ne ferait pas de mal non plus que le soleil soit de la partie, car nous ne l’avons pas encore beaucoup vu cette année ! »

Il y a douze mois, trois podiums ont récompensé les prestations du Sébastien Loeb Racing et de son patron. Les bases sont donc posées pour viser cette fois la première marche dans les méandres de la cité portugaise.

Anthony Megevand,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*