Blancpain: Podium pour le Belgian Audi WRT à Silverstone

WRT de nouveau sur le podium

Le Belgian Audi Club Team WRT visait – au minimum – un podium à Silverstone : l’objectif est atteint ! Tout n’était pourtant pas acquis au départ de cette deuxième épreuve de l’Endurance Cup, la quatrième de la Blancpain GT Series. Les essais qualificatifs n’avaient pas donné le résultat escompté avec la meilleure Audi ‘belge’ (la #3 de Filipe Albuquerque) à la 8ème place seulement, à 1,1 seconde de la pole position.

 

En course, Fred Vervisch (parti 11ème sur la #1) parvenait à gagner quatre places durant son relais… tout en économisant du carburant, ce qui allait permettre à la voiture qu’il partage avec les frères Dries et Laurens Vanthoor d’effectuer un arrêt ravitaillement plus court que la concurrence. Lorsque Dries Vanthoor reprenait la piste, il se retrouvait ainsi derrière la Lamborghini de tête avant de s’emparer du commandement. Malheureusement, ralenti dans le trafic, Dries ne pouvait résister à la Mercedes de Jaafar. Et malgré un excellent dernier relais, neutralisé par une safety car, Laurens Vanthoor ne parvenait pas à déloger Buhk de la première place. Son meilleur tour en course prouve que le rythme était là, mais encore fallait-il déloger la Mercedes du commandement…

Le Belgian Audi Club Team WRT plaçait une deuxième R8 LMS dans le top 10 avec la 9ème position de la #28 de Nico Müller, Antonio Garcia et Will Stevens. Sur la #2, pénalisée d’un drive through pour un problème lors du pit-stop, Michael Meadows, Stuart Leonard et Robin Frijns terminaient 13ème. On notait encore la 20ème place de Jimenez-Baptista-Albuquerque et la 23ème de Kox-Käffer-De Leener.

Vincent Vosse : « Notre stratégie a parfaitement fonctionné »
Dans le paddock de Silverstone, dimanche soir, Vincent Vosse était satisfait, mais pas pleinement heureux. « C’est un bon résultat et nous sommes de retour sur le podium en Endurance Cup, ce qui était notre but », expliquait le Team Manager du Belgian Audi Club Team WRT. « La voiture #1 a livré une course presque parfaite et nous terminons dans les roues des vainqueurs. Notre stratégie pour les pit-stops a fonctionné à la perfection et cela nous a permis de compenser des essais qualificatifs qui n’étaient pas fantastiques. Le fait que cette voiture ait aussi signé le record du tour prouve que la performance était là. Nous sommes en outre parvenus à placer un autre équipage dans le top 10, ce qui est positif là aussi. Mais, une fois de plus, le résultat d’ensemble de l’équipe n’est pas exactement celui que nous voulions puisque nos trois autres R8 LMS ont vécu une course difficile pour toute une série de facteurs : mauvaises qualifications, trafic, problème au pit-stop… Nous devons encore travailler pour obtenir des résultats plus réguliers de tous nos équipages. »

Dries Vanthoor : « Monter sur le podium avec Laurens est très spécial »
« Je suis vraiment très heureux de mon premier podium en GT », souriait Dries Vanthoor dimanche soir après la cérémonie de remise des prix à Silverstone. « Le fait que ce podium soit décroché avec Laurens est en outre un sentiment très spécial. Je pense que nous avons fait une très bonne course. L’équipe et nos ingénieurs ont super bien travaillé pour nous permettre de gagner un temps précieux lors du pit-stop. Personnellement, je pense avoir fait un bon relais. Je regrette juste d’avoir perdu autant de temps dans le trafic alors que les drapeaux bleus étaient pourtant agités. C’est ce qui a permis à Jazeman Jaafar de me doubler. Ensuite, j’avais un très bon rythme, même si je me suis aussi appliqué à épargner un peu de carburant pour que notre stratégie fonctionne jusqu’au bout. A la fin, le résultat est très bon de toute façon et je suis très content ! »

La grande répétition avant les Total 24 Heures de Spa
La prochaine épreuve de la Blancpain GT Series proposera un format différent de celui que l’on connaît depuis le début de la saison. Avec ses six heures et son arrivée en nocturne, la course sur le Circuit Paul Ricard est la grande répétition avant les Total 24 Heures de Spa ! Le samedi 25 juin, dans le sud de la France, on pourrait déjà avoir une bonne indication de la hiérarchie avant le double tour d’horloge des Ardennes… Ce sera aussi l’occasion pour les équipes de marquer des points particulièrement importants dans la course au titre, le rendez-vous au Castellet marquant la cinquième épreuve d’un calendrier comprenant dix épreuves.

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*