Eurocup FR 2.0/Boccolaci: Deux nouveaux podiums à Silverstone

Dorian Boccolaci à Silverstone

Les meetings se suivent et ne se ressemblent pas, mais Dorian Boccolacci continue à occuper le devant de la scène en Formule Renault 2.0 comme il l’avait annoncé. En Grande-Bretagne, sur le tracé très rapide de Silverstone, deux podiums consécutifs sont venus conforter sa place de leader de la Nothern European Cup 2016. Si les essais qualificatifs sont toujours aussi importants, Dorian a prouvé qu’il était capable de se surpasser en course, son domaine de prédilection, avec une persévérance remarquable.

 

Silverstone ne favorise pas vraiment les dépassements en FR 2.0. Le déroulement du 2ème meeting de la NEC 2016 a montré que les attaques n’étaient pas très fréquentes sur les 5891 mètres de ce circuit tracé sur une ancienne base aérienne. Bien conscient de la situation, Dorian a tout donné pour réaliser les meilleures performances des deux séances qualificatives, après avoir effectué le 2ème chrono des essais libres, mais gêné dans le trafic lors de ses tours rapides, il ne signait que les 5ème et 3ème temps. L’autre caractéristique de la piste britannique concerne le côté abrasif de son revêtement qui dégrade rapidement les pneumatiques, un élément qui prenait toute son importance durant la dernière course.  

Dans la course 1, Dorian a pu donner libre cours à son goût prononcé pour l’attaque depuis sa 5ème position sur la grille de départ. Très bien parti à l’extinction des feux, il récupérait sans tarder la 3ème place avant de se lancer à la poursuite des deux premiers. L’écart se comblait progressivement et Dorian rejoignait puis dépassait Will Palmer dans le dernier tour pour s’emparer de la 2ème position avec un brio incontestable.

La situation n’était plus la même dimanche matin pour la 2ème course. Le poleman Lando Norris n’ayant pu participer à la course 1, il s’élançait avec l’avantage de ses pneus neufs et toutes les chances de s’imposer. Les autres voitures étaient très proches les unes des autres en termes de performance et les changements de position furent relativement rares. Dorian parvenait à suivre le rythme de Palmer sans jamais pouvoir le menacer et il préférait assurer une nouvelle place sur le podium en 3ème position plutôt que de prendre des risques inutiles.

« Les qualifications ne se sont pas déroulées aussi bien que je l’avais espéré » confiait le pilote Tech 1 Racing. « Je suis sûr que j’avais le potentiel pour me rapprocher de Lando Norris sur ses terres. La 1ère course a été vraiment intéressante parce que les pneus permettaient encore de faire la différence. J’ai attaqué dès le départ pour passer 3ème et ne pas me laisser distancer. La voiture marchait de mieux en mieux et je suis suffisamment revenu sur le second dans le dernier tour pour le passer. Dans la course 2 je suis resté proche de Palmer, mais le doubler n’était pas possible sans courir de gros risques. Le fait de le suivre me faisait perdre de l’appui sur l’avant, surtout dans le secteur 1 et les pneus commençant à s’user je ne pouvais rien tenter. Je suis malgré tout très satisfait d’avoir roulé dans le top 3 pendant tout le meeting grâce à l’excellent travail réalisé par l’équipe. »

Le bilan de ce week-end anglais est très positif avec une belle régularité dans le peloton de tête de la NEC qui permet à Dorian de conserver la tête du championnat tout en augmentant son avance. La collaboration avec Tech 1 Racing s’avère de plus en plus fructueuse et la suite de la saison promet d’être très intéressante.

Rendez-vous les 27, 28 et 29 mai pour la 2e épreuve de l’Eurocup FR 2.0 lors d’une course unique disputée pendant le Grand Prix de Monaco !

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*