WTCR Course 1 en Arabie Saoudite : Berthon grille Michelisz à Jeddah

Nathanaël Berthon a converti sa première pole position de la saison en une seconde victoire dans la Course 1 de la WTCR Race of Saudi Arabia, malgré l’intense pression exercée à un moment par Norbert Michelisz.

Le pilote français du Comtoyou DHL Team Audi Sport a tenu Norbert Michelisz, de la BRC Hyundai N Squadra Corse, en respect d’un bout à l’autre de la course pour se rapprocher de Néstor Girolami dans la lutte pour la deuxième place au championnat des pilotes en WTCR.

La course a été brièvement neutralisée derrière la voiture de sécurité après qu’Attila Tassi a eu du mal à trouver, sur la grille, le premier rapport de sa Honda du LIQUI MOLY Team Engstler qui doit s’élancer de la pole position pour la Course 2 tout à l’heure. Le nouveau King of WTCR, Mikel Azcona, titré samedi à l’issue des qualifications, avait déjà concédé trois positions aux Audi de Tom Coronel, Franco Girolami et Gilles Magnus pour occuper la sixième place, Coronel et Girolami se lançnt à la poursuite de Michelisz.

La relance est survenue au quatrième tour et Coronel a laissé Franco Girolami le dépasser pour aller attaquer Michelisz, qui est brièvement revenu sur Berthon avant de commencer à rencontrer des soucis avec l’usure des pneus et la surchauffe des freins. La Hyundai a concédé du terrain au leader et Girolami n’a alors cessé de l’attaquer pour la deuxième place, allant même au contact à l’intérieur du virage n°1 dans l’avant-dernier tour. N’ayant pas réussi à passer, Girolami a ralenti en vue de la ligne d’arrivée au dernier tour pour permettre à Coronel de le repasser et d’assurer un double podium au Comtoyou DHL Team Audi Sport.

« C’est fabuleux », s’est réjoui un Berthon comblé. « Je suis très content pour l’équipe et d’avoir Tommy sur le podium avec moi. Waouh, c’est du très bon boulot. »

« Les derniers tours ont été incroyablement intéressants, car j’étais 50-60 mètres derrière », a dit Coronel. « Ça a été du bon spectacle. J’avais un peu trop de sous-virage, alors on nous a demandé d’inverser [les places avec Girolami], pour qu’il essaie [d’attaquer Michelisz]. Il a tenté, mais ça n’a pas fonctionné. C’est donc 1 et 3 pour Audi DHL. »

“J’ai fait de mon mieux”, a assuré Michelisz, pris en sandwich entre les Audi. « Je n’avais pas le même rythme que Berthon dans les premiers tours, mais il a commencé à avoir un peu plus de mal. J’ai fait trois ou quatre tentatives de dépassement, puis levé, car du coup les pneus surchauffaient et à six ou sept tours de l’arrivée, j’étais probablement trop proche et mes pneus étaient morts. À partir de là, j’ai dû regarder derrière moi, et à la fin j’étais content d’être P2. J’ai eu du mal avec les freins et le pneu avant droit. »

Derrière le quatuor de tête, Azcona et Gilles Magnus (Comtoyou Team Audi Sport) se sont livré un joli duel. Azcona a passé Magnus quand l’Audi a viré large au 25ème tour, mais le Belge a repris l’avantage grâce à une superbe manœuvre sur le nouveau champion à la chicane (virages n°1 et 2) au tour suivant. L’Espagnol a rétorqué une boucle plus tard lui aussi, envoyant son adversaire sur l’extérieur pour reprendre la cinquième place. Mais l’Audi n’a pas été longue à la récupérer, et les stewards ont prévu de se pencher sur le contact entre les deux voitures après la course.

“C’était très dur sans vitesse de pointe face aux Audi”, tel a été le verdict d’Azcona. « C’était impossible. Mon départ n’a pas été très bon et j’ai perdu trois positions dans le premier tour. Puis, les Audi ont été très rapides en prenant l’aspiration dans la ligne droite. »

Nicky Catsburg a rencontré des problèmes avec ses freins et l’usure des pneus de sa Hyundai, comme son équipier Michelisz, mais a terminé septième devant Viktor Davidovski, pilote wildcard du Comtoyou Team Audi Sport, qui a impressionné pour son troisième départ en WTCR. Rob Huff a pris la neuvième place pour Zengő Motorsport, alors qu’un Néstor Girolami en difficulté a ramené sa Honda Civic Type R TCR d’ALL-INKL.COM Münnich Motorsport en dixième position à l’arrivée, suivie comme son ombre par celle de son coéquipier Esteban Guerrieri.

Le local Ahmed Bin Khanen a battu la Honda du LIQUI MOLY Team Engstler pilotée par Tiago Monteiro pour la 12e place avec son Audi, et Dániel Nagy (Zengő Motorsport) a dû abandonner, après avoir heurté un mur, avec le pneu arrière droit endommagé sur sa CUPRA Leon Competición.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*