WTCR : L’Espagnol Mikel Azcona sacré !

Mikel Azcona a été provisoirement couronné King of WTCR après la séance de Qualification de la WTCR Race of Saudi Arabia. L’Espagnol de 26 ans, courant pour la BRC Hyundai N Squadra Corse, avait de quoi raconter après son titre.

« Pour moi, c’est un feeling fantastique. Honnêtement, c’est quelque chose sur quoi je travaille depuis longtemps, en gros c’est le travail de ma vie. Cette saison a été parfaite, je dois dire. Dès le moment où je suis entré dans l’équipe, j’ai reçu un très bon accueil, depuis le premier jour avec Norbi, avec tout le monde dans l’équipe, mes mécaniciens, tout le monde. Avec les bonnes personnes à vos côtés, c’est du bon qui arrive. Je dois remercier tous les membres de l’équipe pour tout leur travail, non seulement les week-ends de course, mais aussi d’un lundi à l’autre. »

« La situation a été très intense durant toute la saison, mais d’une façon positive à Pau. Je dois dire merci à Norbi aussi pour cette saison géniale passée à travailler ensemble. C’est un coéquipier fantastique et un ami fantastique. Avoir ce genre de personne dans votre entourage est incroyable. Je dois dire qu’avec des gens comme ça autour de vous, les bonnes choses arrivent et je leur dois ce trophée. Alors merci à Hyundai Motorsport et BRC. Maintenant je suis champion du monde et c’est un feeling fantastique. Je dois remercier ma famille, ma copine, tous ceux qui me soutiennent en permanence, c’est-à-dire beaucoup de monde. »

« Je suis sûr qu’en ce moment même, dans mon village, ils me regardent. Ils ne sont pas si nombreux, car nous ne sommes que 2000. Mais c’est sûr qu’ils me regardent. Je suis très content et très fier. Nous devons maintenant fêter ça et en profiter avec toute l’équipe, en plus de nous concentrer sur les courses de demain, car nous avons besoin de points au classement constructeurs et je vais essayer de travailler pour Norbi aussi puisqu’il essaie de gagner quelques positions au championnat. C’est incroyable. Honnêtement, à cet instant précis, je ne trouve pas les mots. »

« Bien sûr, j’étais très nerveux lors des deux manches à Bahreïn, je dois dire. Nous savions que nous menions le championnat, mais nous savions aussi que les Honda étaient rapides et les Audi aussi, alors j’étais très inquiet. Durant tout l’été, je m’étais préparé moi-même pour ce moment. Mais je ne me disais pas que ce serait très facile, je dois dire. Alors c’est vrai, Bahreïn a été le meilleur week-end pour l’instant, principalement car nous avions une autre voiture puisque Nicky était avec nous. Lui et Norbi m’ont beaucoup aidé. Ça a été mon meilleur week-end pour l’instant, avec 59 points inscrits, et même un week-end fantastique. »

« C’est toujours bien d’arriver avec de l’avance pour la dernière manche du championnat. Mais même avec 60 d’avance, on est évidemment nerveux, car c’est le championnat du monde et vous le voulez, vous ne voulez pas finir deuxième. En tant que pilote, on veut gagner. Même si j’avais cette bonne avance, j’étais un peu nerveux. Maintenant je suis plus détendu, c’est tellement différent. Mais il y a plein de feelings différents au fil du week-end : stress, joie, tout ensemble. Maintenant, c’est sûr, je suis plus détendu et je vais apprécier le reste du week-end. »

*En attente de confirmation des résultats par la FIA

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*