L’Ultimate Cup Series fait sa rentrée dans l’arène du Hockenheimring

– Le mythique tracé du Hockenheimring accueille l’Ultimate Cup Series ce week-end du 16 au 18 septembre
– L’arène allemande est inscrite pour la toute première fois au calendrier du championnat

Cap à l’Est et direction Hockenheim, en Allemagne, pour les plateaux Coupe KENNOL GT Endurance, Endurance Proto, Coupe Pièces Auto GT Hyper Sprint et Monoplace.
Après une trêve estivale bien méritée, cette épreuve outre-Rhin marque le coup d’envoi de la deuxième partie de saison pour les concurrents engagés en Ultimate Cup Series.
Le Hockenheimring, qui a longtemps accueilli le Grand Prix d’Allemagne de Formule 1 entre 1970 et 2019, sera le théâtre de la quatrième manche de la saison pour les quatre plateaux cités précédemment, avant les sprints finaux à Magny-Cours (7-9 octobre) et au Castellet (11-13 novembre).
Les équipes et pilotes déjà présents ce jeudi, ont pu pour certains, découvrir le tracé et pour d’autres, prendre leurs premiers repères, dans des conditions humides lors du Track Day. Cette météo incertaine devrait perdurer tout au long du week-end.

Au programme, trois prochains jours de compétition sur l’un des circuits les plus réputés au monde, avec en point d’orgue du week-end, dimanche, deux courses de 4 heures ; la première pour les GT, la deuxième pour les prototypes. Trois courses de 20 minutes, d’une intensité redoutable, seront toujours proposées aux pilotes de monoplace tandis que la formule Hyper Sprint – deux courses de 20 minutes une course de 50 minutes – continuera de nous gratifier de magnifiques passes d’armes pour les victoires en jeu.
L’Ultimate Cup Series accueillera le championnat belge BGDC en catégorie support durant le week-end allemand.

Coupe KENNOL GT Endurance – Samani, Collard et Racetivity arrivent en Allemagne en tête du championnat
Avec trois vainqueurs différents au Castellet, à Navarra et à Misano, la lutte est plus que jamais indécise dans la Coupe KENNOL GT Endurance. Victorieux en Espagne, où la victoire comptait double, et avec deux deuxièmes places à leur actif, Charles-Henri Samani et Emmanuel Collard ont accentué leur avance en tête du classement général, mais aussi dans leur catégorie UGT3A.

Avec un contingent de 86 points, le duo de la Mercedes-AMG GT3 #83 de Racetivity possède désormais 10 longueurs d’avance sur Jean-Paul Pagny, David Hallyday et Jean-Bernard Bouvet, avec la Ferrari 488 GT3 Evo #2 de Visiom. Forts de leur toute première victoire en Italie, Nicolas Chartier et Vincent Capillaire veulent poursuivre sur leur lancée ce week-end, au volant de la Mercedes-AMG GT3 #88/Akkodis ASP Team, et
peuvent toujours croire en leurs espoirs de titre en cas de fin de saison parfaite.
Et si la Renault RS01 #31 d’AB Sport Auto créait la surprise ? Rémy Kirchdoerffer et Jonathan Cochet sont en quête d’un premier succès cette saison qu’ils espèrent bien accrocher en Allemagne.

En bref :
– 12 voitures, réparties dans les catégories UGT3A, UGT3B, UGTC4A et Porsche Cup, s’affronteront
durant les 4 heures de course, dimanche matin entre 09h15 et 13h15

– GT Classe 3B : Les Vortex ont dominé le début de saison dans leur catégorie, à commencer par le duo de la #701, composé de Miguel Moiola et Lucas Sugliano. Les deux hommes, épaulés par Vincent Congnet ce week-end, ont déjà remporté deux courses sur trois. Les champions en titre de la discipline, Hary Putz et Raphaël Van Der Straten espèrent conjurer le sort et marquer leurs premiers points de la saison avec la Marc Car Mustang II engagée par VDS Racing Adventures.
– GT Classe 4A : Milan Compétition est de retour ce week-end avec son Audi R8 LMS GT4, confiée à Pierre Arraou et Frédéric Billon.
– Porsche Cup : Cinq Porsche 911 GT3 Cup s’affronteront à Hockenheim dans cette catégorie dominée par Joeffrey Dorchy et Julien Froment, sur la Porsche 992 #94 de Martinet by Alméras. Ils seront rejoints pour l’occasion par Xavier Follenfant. L’écurie emblématique engagera sa deuxième monture pour son duo inséparable, Pierre Martinet et Gérard Tremblay, rejoints par Thierry Perrier qui disputera sa première course au volant de cette voiture.

Coupe PIECES AUTO GT HYPER SPRINT – Une lutte Ferrari/Bentley à couteaux tirés
Grâce à un très bon week-end italien à Misano, Eric Mouez a pris les commandes du classement UGT3A de la Coupe Pièces Auto GT Hyper Sprint au volant de la Bentley Continental GT3 #88, qu’il partage en Allemagne avec Gabriele Marotta, au sein du team CMR. L’écurie tricolore occupe d’ailleurs la tête du classement général des équipes.
Victorieux des courses individuelles à domicile, en juillet dernier, Edoardo Barbolini et Luca Demarchi sont plus que jamais en lice pour le titre. Le duo de la Ferrari 488 GTE Evo n°3 de la Scuderia Ravetto & Ruberti tentera de confirmer la tendance et surtout de concrétiser par un week-end parfait.
Pour rappel, ce format instauré en début d’année 2022 propose trois courses – deux de 20 minutes et une de 50 minutes – qui s’annoncent particulièrement animées notamment avec l’arrivée d’une nouvelle voiture, la Chevrolet Corvette C7.R GT3 Callaway. Alignée par Kennol Racing Team, elle sera pilotée par le CEO de Kennol, Olivier Morihain et le pilote ô combien expérimenté, Christophe Bouchut. Ce dernier peut se prévaloir de 20 participations aux 24 Heures du Mans, dont une victoire au classement général en 1993.

En bref :
– 12 voitures, dont 5 dans la catégorie reine UGT3A et 16 pilotes sont attendus ce week-end en
Allemagne
– Après sa pige à Misano, Nigel Bailly dispute les trois dernières manches de la saison au volant de la Bentley Continental GT3 de CMR.
– Hervé Huber fait ses débuts en Ultimate Cup Series cette année avec une Ferrari 488 GT3 sous la bannière RSR – BDR Competition Grupo Prom fait son retour avec deux Lamborghini Super Trofeo en UGT3B pour ses pilotes habituels Amaury Bonduel et Alfredo Hernandez.
– SebLajoux Racing mène un double programme de front en Endurance et en Sprint avec deux Porsche 911 GT3 Cup alignées sur les 3 courses de la Coupe Pièces Auto Hyper Sprint.
– Porsche Cup : Maxime Mainguy (Breizh Motorsport) tentera d’accentuer son avance son leadership en tête du championnat.
– UGT3B : Plusieurs pilotes ont eu l’occasion de s’affronter dans cette catégorie depuis le début de saison, mais c’est Jérémy Faligand qui fait la différence jusqu’à présent, pour le compte de la Vortex #70.
– UGTC4B : Gregory Launier poursuivra son cavalier seul au volant de la BMW M2 CS Racing de Rosel Racing.

Endurance Proto – Duel au sommet entre Graff et Pegasus Racing
Les pilotes et équipes engagés dans le plateau Endurance Proto ce week-end – au sein des catégories LMP3, NP02, CN et EVO – s’affronteront durant 4 heures de course, dimanche après-midi dans l’arène du Hockenheimring.

Après une pige au Castellet, en ouverture de la saison 2022, l’écurie alsacienne Pegasus Racing remet le couvert à quelques dizaines de kilomètres de sa base, avec sa Ligier JS P320 #23, pilotée par le patron-pilote Julien Schell et Thibault Ehrhart. Le duo était parvenu à grimper sur le podium au Castellet et compte bien jouer les premiers rôles face à la Ligier JS P320 #16 du Graff, dont l’équipage a légèrement évolué. Les leaders du championnat LMP3, Umberto d’Amato et Lucca Allen seront accompagnés par Fabrice Rossello, qui a déjà évolué en LMP3 par le passé ainsi qu’en monoplace avec l’écurie de Pascal Rauturier.

En bref :
– Avec la victoire décrochée au classement général par Mathys Jaubert et Frédéric Crouillet au volant de la Nova CN #72 d’ANS Motorsport, les LMP3 n’ont pas le droit à l’erreur face aux CN. Le duo de l’écurie dirigée par le patron-pilote Nicolas Schatz peut d’ailleurs prétendre à la couronne overall Proto.
– Mathys Jaubert et Frédéric Crouillet mènent le classement CN d’une courte tête devant les pilotes Palmyr, Philippe Mondolot et Christophe Kubryk.
– Forts d’un podium en début de saison, Dylan et Alban Nerguti, accompagnés par Stéphane Ortelli, ont le potentiel pour offrir un premier succès au team Nerguti cette saison en Proto.
– Après sa victoire à Misano au volant de la Nova Proto NP02 de DB Autosport, Jordan Perroy fera ses débuts en Allemagne, aux côtés du fils de Daniel Bassora, directeur de l’équipe, Quentin Bassora.

Monoplace – Les jeunes pilotes Sachat Maguet et Lorys Kyburz se rebellent
Les grilles de départ des trois courses du plateau Monoplace auront fière allure avec pas moins de 20 voitures engagées outre-Rhin.
Deux jeunes pilotes tiennent les rênes du championnat au volant de leur F3R après les premières courses de la saison.

Marqué par une toute première victoire au général et deux deuxièmes places, le week-end italien, à Misano, de Sacha Maguet était quasiment parfait. Le jeune espoir de la formation Formula Motorsport, âgé de 17 ans, a réalisé la meilleure opération comptable pour arriver à Hockenheim en tête du championnat devant Loris Kyburz (Graff), quant à lui âgé de 20 ans et concédant 14 points de retard, tandis que le Champion en titre, Nicolas Prost (CMR), pointe au 3e rang à 18 unités du leader.

Du côté du classement F3R Ultimate – catégorie réservée aux Gentlemen Drivers – les pilotes Race Motorsport ont la main mise sur la hiérarchie. David Cristini est en tête avec 135 points, notamment grâce à son triplé italien, devant Franck Seemann (119 pts) et Frédéric Boillot (100 pts).
N’oublions pas les Formule Renault 2.0 dont les bagarres animent également les courses au sein du peloton malgré la domination sans partage, pour le moment, de Christophe Hurni (Sports-Promotion), devant Gilles Depierre (Rever’Team) et Frey G.T (CMR).
La première des trois courses se disputera ce vendredi à 17h55, tandis que les deux autres confrontations auront lieu samedi à 11h35 et 15h00.

Florian Defet,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*