Les Funyo sous le soleil de Nogaro

À l’occasion du Grand Prix de France Camion de Nogaro, les pilotes du championnat Sprint CUP by Funyo ont été accueillis par plus de 22.000 spectateurs. Malgré une canicule extrême, les pilotes nous ont offert un spectacle tout au long des 4 courses du meeting.

Les essais ont permis de prendre la mesure de la piste surchauffée et ont livré quelques belles surprises qui seront confirmées en course. La première pole est remportée par le leader du championnat Xavier Fouineau (HMC Racing). La seconde est décrochée par son coéquipier Jesse Bouhet (HMC Racing) bouclant les 3,6 kilomètres en 1’29’’390.

La Sprint CUP by Funyo a eu l’honneur d’ouvrir le bal des compétitions. Si Xavier Fouineau remporte les deux premières courses du samedi, celles du dimanche ont vu Édouard Héry (Belt Racing) et Jesse Bouhet décrocher la victoire dans les derniers instants !
Pour les 4 courses, du suspense jusqu’aux drapeaux à damier pour connaître le podium. En effet, le gentleman Marcel Sciabbarrasi (Sciabbarrasi Compétition) y grimpe à deux reprises. Le jeune espoir suisse, Grégory de Sybourg (Belt Racing) qui découvrait le circuit de Nogaro a démontré son talent en restant dans le top 4 tout le week-end. Il finira par monter à 3 reprises sur le podium scratch. À noter le retour aux avant-postes de Dekel Naar (Belt Racing) avec la seconde place lors de la course 2.

Derrière la bataille fit rage pour prendre le plus de points possibles, Jean Claude Rolland (HMC Racing) a franchi encore une fois une étape et s’est même retrouver pendant quelques tours à la poursuite du leader en résistant à Marcel Sciabbarrasi pendant de très longues minutes. La fournaise du Gers n’a pas empêché les équipiers du HMC Racing Rémy Brouard, Axel Dolhem, Christian Camboulive, Frank Lefèvre ou encore Olivier Gauclère de se livrer une lutte interne à couteaux tirés alors qu’Etienne Champetier (AMGV) et Serge Mesrobian (Sciabbarrasi Compétition) se mêlaient à la bataille de ce Top 10 qui changeait à chaque virage. La foule des spectateurs s’est levée pour applaudir les pilotes après ces courses palpitantes !

Chez les Gentlemen, si l’on retrouve toujours la lutte entre Marcel Sciabbarrasi, Édouard Héry et Christian Camboulive pour le podium, l’ordre reste toujours incertain tant la pression est maximale entre ces 3 pilotes. Seul Rémy Brouard est venu s’intercaler dans ce trio en course 1. Les écarts sont faibles dans cette catégorie très relevée avec des pilotes souriants et venants de tous les horizons du sport automobile.

Chez les Espoirs, ce fut un carton plein pour Grégory de Sybourg, confirmant qu’en catégorie comme au général, le jeune pilote suisse a pris la pleine mesure de sa Funyo SP05 EVO.

Après la grande fête de Nogaro avec sa parade, sa chaleur, son public et son tracé mythique, les pilotes de la Sprint CUP by Funyo ont déjà le regard tourné vers la 4ème manche de la saison et le superbe et très technique tracé de Dijon-Prenois, qui nous fera basculer dans la seconde moitié de cette saison 2022.

Funyo, le meilleur rapport Prix, Plaisir et Performance du sport automobile français !

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*