Dakar Autos : Giniel De Villiers retire son épine du pied

Depuis ses débuts en 2003, Giniel de Villiers est monté à huit reprises sur le podium, a signé treize top 5 et n’est sorti qu’une seule fois du top 10 (11ème en 2007). Pour la onzième année, le pilote sud-africain prendra le départ au volant d’un Hilux (contrairement aux bruits de couloir concernant un Covid positif), mais il sera enfin débarrassé d’une épine du pied. Celle de la vingtaine de crevaisons qui ont pollué sa dernière participation qui risque fort d’être de l’histoire ancienne grâce à la nouvelle taille des roues autorisée en T1+ : « On a fait vraiment beaucoup de testing pour être prêt à prendre le départ de ce Dakar. La taille des roues est le principal atout de cette nouvelle auto. Elle est aussi plus à l’aise dans le sable, même si elle est plus lourde, ce que l’on ressent à son volant. Les suspensions apportent aussi plus de sécurité et de confort pour corps du pilote. J’ai pris le départ de trois courses en Afrique du Sud, le Dakar sera ma quatrième. Nasser a participé à l’une d’entre elles. Les deux dernières années ont été très difficiles. J’ai souffert de vingt-quatre crevaisons en 2021 et de vingt en 2020. Dans ces conditions il était impossible de se battre. Nous verrons bien ce que cela change à la fin de la course. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*