Dakar : L’équipe du Pinch Racing est prête !

A moins d’une poignée de jours de la première étape du Dakar 2022, l’équipe du Pinch Racing a débarqué depuis lundi à Jeddah en Arabie Saoudite, point de départ de cette 44ème édition du plus grand Rallye-Raid dans le Monde.

Fort de sa 3ème place obtenue dans la catégorie T3 fruit d’une grande régularité sur la précédente édition du Dakar, Philippe Pinchedez a mis tout en œuvre cette année pour se donner d’avantage de chance de briller dans cette catégorie des Prototypes Légers. D’une part, en effectuant de nombreux kilomètres d’essais sur différentes courses ou en dehors avec le T3RR construit dans les ateliers du Pinch Racing qui a évolué pour gagner en performance et efficacité.

D’autre part, en réduisant l’équipe à deux voitures en course afin de disposer de plus de pièces détachées et faire en sorte que les quatre mécaniciens du Team aient d’avantage de temps au quotidien pour s’occuper des deux véhicules. Également, Philippe Pinchedez est désormais navigué par Thomas Gaidella, un jeune copilote aussi passionné que performant . L’Alsacien a notamment eu l’occasion de s’illustrer aux côtés du ‘Pinch’ au Rallye d’Andalousie, au Rallye d’Albanie et à la Baja SSV du Maroc.

Le second T3RR de l’équipe a été confié à un équipage féminin composé de Pascale Jaffrennou et de Françoise Hollender. La première est instructeur dans un centre de pilotage automobile et la seconde est une baroudeuse de l’extrême bien connue dans le milieu du Tout-Terrain à travers EURO 4X4 PARTS et ses participations à des courses comme le Breslau. Les différents essais et sorties ont été très concluants et elles pourraient bien faire parler d’elle sur ce Dakar 2022.

Dans l’avion, l’ambiance était plutôt détendue au sein de l’équipe Pinch Racing et Philippe Pinchedez, communiquant devant l’éternel avec ses lives vidéo désormais célèbres sur Facebook, en a profité pour faire le point : « Nous sommes plutôt confiants pour ce Dakar. Nous avons bien travaillé sur les deux autos pour les fiabiliser au maximum tout en gagnant en performances. Lors de la dernière épreuve, à la Baja SSV au Maroc, nous terminions chaque jour avec une belle avance sur nos adversaires. Ensuite, sur 8375 km dont 4258 km en spéciale, tout peut arriver. Mais, si la chance veut bien sourire, que nous ne faisons pas trop de bêtises et que la mécanique tienne bon, avec Thomas nous ne devrions pas être trop loin dans cette catégorie T3. Quant à nos filles, Pascale possède un excellent coup de volant et Françoise connait bien la discipline. Elles pourraient en surprendre plus d’un !
« Je profite de ce premier communiqué d’avant course pour remercier nos partenaires qui nous permettent de pouvoir prendre le départ. Tout particulièrement BIOMOTORS qui fabrique des boitiers permettant aux véhicules essence de fonctionner au Bio Éthanol. Nous avons beaucoup travailler pour que nos T3RR fonctionnent avec ce carburant qui permet de rouler plus propre et à moindre coût. Hélas, la FIA n’a pas homologué ce carburant sur ce Dakar et la Coupe du Monde à laquelle nous prenons part cette année. Mais ce n’est que partie remise. Egalement le groupe INTERMARCHÉ comprenant les supermarchés de Bagnols Sur Ceze, Cavairac, Jacou et Saint Christol Les Alès qui soutiennent le Pinch Racing depuis plusieurs saisons. Sans oublier les autres sponsors qui nous apportent des aides matérielles ou logistiques également très importantes pour performer. Nous allons nous efforcer de leur faire à nouveau honneur. »

Le premier rendez-vous du Pinch Racing est fixé à ce vendredi 30 décembre pour les vérifications administratives et techniques organisées au Stade du Roi Abdallah. Les véhicules de course et d’assistance ont été récupérés au port de Jeddah et l’installation sur le bivouac est terminée pour un ultime check-up avant de s’élancer dans la grande aventure.

 

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*