Ultimate Cup Series : Début de week-end sur les chapeaux de roues à Estoril !

Les concurrents engagés dans les trois plateaux sprint ont ouvert le bal des courses ce vendredi, sur le circuit d’Estoril.

Chose assez rare cette saison, les premières courses ont eu lieu dès cette première journée d’hostilités. Elle n’a néanmoins pas pu aller à son terme suite aux dégâts engendrés sur le rail de sécurité, conséquence d’une sortie de piste.

Le programme du samedi a été aménagé pour palier replacer la course et les essais qui devaient ce tenir vendredi soir.

208 Racing Cup, course 1 : Joran Leneutre sur les chapeaux de roues
Les qualifications très serrées étaient déjà annonciatrices d’une lutte sans merci au sein de ce plateau de 208 Racing Cup. Joran Leneutre a décroché sa première pole position au classement général pour seulement 40 millièmes d’avance sur son équipier chez JSB Compétition, Florian Briché.

La meute d’une trentaine de Peugeot 208 est lâchée à l’extinction des feux, en début d’après-midi, marquant ainsi le véritable coup d’envoi des compétitions. En pole position, Joran Leneutre (JSB Compétition) parvient à conserver l’avantage au premier virage, face à Florian Briché. Ce dernier ne se laisse pas distancer par le jeune homme qui ne se laisse néanmoins pas intimider par son équipier. Au terme de 10 tours bouclés roues dans roues, à quelques dixièmes d’écart à l’issue de chacun d’entre eux, Joran Leneutre s’impose sur le drapeau à damier, décrochant ainsi son quatrième succès au général, mais s’assure aussi les points au classement Junior. Malgré la pression sans discontinue exercée par Florian Briché, ce dernier s’incline pour seulement 0,183s de retard.

Les deux pensionnaires du JSB Compétition étaient au-dessus du lot puisque Viny Beltramelli (Ropars Racing Team), troisième, concède plus de 10 secondes à l’arrivée. Pierre Bredeaux (Comte Racing Team) est passé tout près (2 dixièmes) d’un nouveau podium scracth, mais se classe finalement 4e, devant Alexandre Botella (New Team Competition).

La catégorie Gentleman a été remportée par Thierry Blaise (New Team Compétition).

KENNOL GT-Touring Sprint, course 1 : la première du week-end pour Gilles Colombani.
Très en verve, Marc Waechter n’a pas ménagé son effort pour signer les deux meilleurs temps des deux sessions qualificatives. Le pilote de la Renault R.S. 01 #4 du G2 Racing AG s’est ainsi offert les quatre pole positions en jeu ce week-end.

Marc Waechter prend le meilleur envol lors du premier départ, mais le plus dure reste à faire. En effet, ce n’est plus 20 minutes dont il faut venir à bout, mais bien 25 minutes ce week-end. La tâche est d’autant plus compliquée qu’un troisième homme se joint à la lutte aux avant-postes, Gilles Colombani. Au volant de la Renault du team Clairet Sport, le Corse est cependant dépassé par Bernard Delhez (AB Sport Auto) dans les premiers virages. Gilles Colombani n’est pas pour autant distancé et après plusieurs tours en 3ème position, il reprend son dû face au Belge.

Désormais 2ème, Colombani se met à penser à la victoire et s’emploie pour recoller à l’homme de tête, qu’il parvient à doubler dans le dernier tour. Le pilote Clairet Sport s’impose avec seulement 105 millièmes d’avance sur Waechter, tandis que le podium GT Classe 3A est complété par Bernard Delhez, 4ème au scratch.

La victoire en GT Classe 5A revient à l’Aston Martin Vantage #401/Pro Sport Racing, à l’issue de sa première course disputée en Ultimate Cup Series.

Sébastien Thome a triomphé pour la première fois dans la catégorie 308 Cup pour le compte du team TSA/Clairet Sport.

Monoplace, course 1 : Domination nette et sans bavure de Laurens van Hoepen
Vainqueur de quatre des six courses qu’il a disputées, Laurens van Hoepen a entamé son week-end portugais d’une bien belle manière. Il s’est en effet adjugé les deux meilleurs chronos des qualifs, soit les poles des deux premières courses en repoussant ses adversaires, dont Nicolas Prost, à plus d’une seconde.

Les 17 monoplaces s’alignent sur la grille de départ pour une première confrontation de 20 minutes qui s’annonce explosive. Le drapeau vert est brandi, Laurens van Hoepen (Graff) décolle parfaitement de la grille pour franchir le premier tournant, en tête au volant de la F3R #13, devançant Nicolas Prost (CMR) et Théo Vaucher (Graff).

Les débats sont interrompus dans le deuxième tour lorsque Sébastien Page perd son aileron avant et sort de la piste. Plusieurs minutes d’intervention de la Safety Car sont nécessaires avant la reprise des hostilités, à huit minutes de la présentation du damier.

Le Néerlandais réussit sa relance alors que la lutte fait rage pour la 2ème place. Nicolas Prost doit résister à la pression exercée par Théo Vaucher, qui parvient à se défaire du leader du championnat.

Laurens van Hoepen décroche un nouveau succès, le premier du week-end, avec 8 secondes d’avance sur Théo Vaucher qui offre le doublé au Graff. Nicolas Prost complète le podium et continue d’engranger des points pour le championnat.

4ème au scratch, Luis Sanjuan l’emporte dans la classe Gentleman des F3R, juste devant le vainqueur en FR2.0, Franck Seemann, auteur d’un beau top 5, pour le compte de Race Motorsport.

Les deux dernières courses se disputeront demain, samedi, à 11h et 14h.

208 Racing Cup, course 2 : Viny Beltramelli l’emporte
Les positions du top 10 sur la grille sont inversées par rapport au classement de la course 1 des Peugeot 208 Racing Cup. Le 10ème, Enzo Carvalhido (Comte Racing Team) et le 9ème, Pierre Monmaneix (GPA Racing) se partagent ainsi la première ligne de la grille de départ.

Ce dernier n’attend pas son heure pour se hisser aux avant-postes, talonné par Guillaume Blancardi (Gemo Sport). Ce dernier est ensuite dépassé par Viny Beltramelli (Ropars Racing Team). Ce dernier, 2ème, part en chasse du leader sur lequel il trouve l’ouverture à 4 tours de l’arrivée et s’impose au terme des 10 tours de course.

Le podium est complété par Pierre Monmaneix (GPA Racing) et Pierre Bredeaux (Comte Racing Team), vainqueur en Junior.

C’est une nouvelle domination écrasante de Thierry Blaise chez les Gentlemen, toujours pour le compte de New Team Compétition.

KENNOL GT-Touring Sprint, course 2 : fin de course prématurée
Les deux premières lignes de la grille de départ de cette deuxième course sont identiques à celles de la première. Marc Waechter (G2 Racing AG), auteur de la pole, devance ainsi Gilles Colombani (Clairet Sport), tandis que Bernard Delhez (AB Sport Auto) et Charles-Henri Samani (Racetivity) suivent sur la grille.

D’entrée de jeu, Bernard Delhez prend les devants se hisse sa Renault R.S. 01 en tête, devant Marc Waecther et Gilles Colombani. La lutte entre les trois hommes est rude dans les premiers tours, mais les écarts se creusent tour après tour, toujours en faveur du leader.

La bataille fait aussi rage dans le peloton où la Porsche 911 GT3 Cup #64 (BHK), la Ferrari 488 Challenge #84 (SF84) et l’Aston Martin Vantage #401 (Pro Sport Racing) ne se font pas de cadeau dans le top 5. A la fin du pénultième tour, Jérémy Faligand sort dans les graviers à la sortie du dernier virage, perd le contrôle de sa Ferrari et heurte fortement le rail de sécurité.

La course est alors aussitôt interrompue par un drapeau rouge. La course ne repartira pas et le classement est figé. Cependant, à l’heure où ces lignes sont écrites, le classement n’a pas été établi.

Le programme de samedi sera donc plus copieux que prévu avec les six dernières courses sprint et la course de Relais 208 qui ne durera plus 4 heures, mais 3 heures, en fin de journée.

Florian Defet,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*