Redistribution des cartes en autos avant la dernière étape du Tunisia Desert Challenge

Certains classements sont quasiment définitifs, d’autres ont changé énormément lors de l’avant-dernière journée. Quoi qu’il en soit, le dernier jour de course sera passionnant.

La septième étape du Tunisia Desert Challenge consistait en une boucle de 262 kilomètres avec départ et arrivée au bivouac de la veille à côté du lieu de tournage du film Star Wars. Au cours de la journée, les participants ont à nouveau été confrontés à un mélange de pistes avec des passages assez difficiles de temps en temps. Cela a joué un rôle dans les différents classements.

Motos
Mario Patrao reste intouchable. Le Portugais peut rouler jusqu’à l’arrivée en mode relaxe, mais ce ne fut pas le cas ce vendredi. Il remporte l’étape avec plus de six minutes d’avance sur Tomas de Gavardo. Gwen Backx, troisième concède huit minutes au vainqueur. Duong Nguyen Khoa a moins encaissé de retard que la veille, il termine quatrième. Joris Van Dyck a complète le top cinq mais largue encore trente minutes à Patrao.

SSV
Les trois premiers SSV sont dans un mouchoir de poche, ce sont trois pilotes néerlandais. Victoire pour Jasper Versteijen : « Nous sommes parvenus à gagner enfin une étape. Dans les cinquième et sixième étapes, nous nous sommes égarés et avons perdu 45 minutes. Aujourd’hui, nous avons commencé tranquillement pour ne pas faire d’erreur de navigation et cela a payé. De ce fait, Versteijnen occupe la deuxième place du classement général. Martin van den Brink deuxième de l’étape colle cinq minutes Kees Box, troisième. Richard Doux et Roberto Tonetti complètent le top cinq.
Stéphane Zosso n’a pu terminer l’étape d’où sa place de 26ème !

Autos et Buggy
Le plus grand changement de la journée s’enregistre dans cette catégorie. Alors que Jean Pascal Besson contrôlait la course, des problèmes techniques l’ont enveloppé et le camion balai s’occupait de son cas pour le ramener au bivouac. Avant l’ultime étape de demain, tout va se jouer. Vincent Thijs a remporté la spéciale mais s’est installé à la troisième place du général à plus de trois heures de Ronald Schoolderman. Celui-ci se démarque étant le nouveau leader du classement général après avoir comblé un retard d’environ dix-huit minutes sur Philippe Lambilliotte.

La dernière étape va donc être très stressante. La marge de Schoolderman sur Lambilliotte n’est que de deux minutes et sept secondes.

Camions
Karoly Fazekas a de nouveau connu des soucis avec son camion. La victoire fut signée par Eimbert Timmermans, leader de la catégorie. Le Néerlandais se montra plus rapide que Paul Verheyden qu’il laisse à seize minutes. Paolo Calabria troisième de l’étape occupe également cette place au général.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*