WEC Bahreïn Michelin : Une endurance sans faille par 45°C au sol

– Toyota Gazoo Racing domine les Hypercars
– Doublé du Porsche GT Team en GTE Pro
– Une catégorie GTE Am très ouverte et disputée

Avancée de trois semaines et organisée en plein journée, la première des deux manches Bahreïnites du FIA WEC marquait la différence par rapport aux éditions précédentes. De nouvelles conditions beaucoup plus exigeantes attendaient en effet les voitures, les pilotes et les pneumatiques, exposés à une chaleur étouffante. Comme prévu, durant la journée la colonne de mercure a dépassé les 34°C dans l’air et le soleil a fait monter la température de la piste jusqu’au-delà de 45°C.

Dans la fournaise de Sakhir, la fiabilité des montures s’est rapidement positionnée au centre de tous les débats. Les risques de ‘blistering’ (ébullition des mélanges de gommes durant l’utilisation du pneu à cause de la forte chaleur) et de dégradation anticipée des pneumatiques étaient bien réels. Pourtant, grâce à des pneus MICHELIN Pilot Sport spécialement conçus pour les hautes température, Michelin a déjoué tous les pièges et les partenaires du manufacturier français ont pu compter sur un équipement performant et fiable, même durant les heures les plus chaudes de la journée.

Pour les 6 Heures de Bahreïn, Michelin proposait des pneus MICHELIN Pilot Sport avec des gommes ‘Soft Temps Chaud’ et ‘Medium Temps Chaud’ à ses partenaires de la catégorie Hypercar, tandis que les équipes des catégories GTE Pro et Am disposaient de pneus ‘Medium’ et ‘Medium Temps Chaud’. Il s’agit d’une offre privilégiant une certaine souplesse au niveau structurel et des mélanges de gommes, tout en étant spécialement développée pour résister aux hautes températures.

Pierre Alves, manager de Michelin en Endurance, souligne : « Les conditions de course étaient inédites pour le FIA WEC à Bahreïn et très éprouvantes. Je félicite en particulier tous les pilotes qui ont réalisé des doubles relais, car l’effort physique aujourd’hui était amplifié par les effets de la chaleur.
« Michelin a été capables de les accompagner avec des pneus fiables et rapides, sur une piste chauffée par le soleil au-delà de 40°C pendant 90% de la course. Je tiens également à souligner la belle bataille dans la catégorie GTE Am, avec de nombreux dépassements et rebondissements favorisés par des pneus Michelin sûrs et performants du premier au dernier kilomètre. »

Les 6 Heures de Bahreïn 2021 ont été remportés par Toyota Gazoo Racing, qui réalise le doublé, la Toyota GR010 – Hybrid #7 (Conway/Kobayashi/Lopez) devançant la #8 (Buemi/Nakajima/Hartley). Le trio Negrao/Lapierre/Vaxiviere termine troisième et offre ainsi un podium à l’équipe Alpine Elf Matmut.

Dans la catégorie GTE Pro, Porsche signe également un beau doublé. Neel Jani et Kevin Estre (Porsche 911 RSR – 19 #92) montent sur la plus haute marche du podium, suivis de Gianmaria Bruni et Richard Lietz, sur la voiture sœur #91. Alessandro Pier Guidi et James Calado (Ferrari 488 GTE Evo) complètent le podium.

Enfin, la catégorie GTE Am a retenu toute l’attention du public, grâce à des belles bagarres. L’Aston Martin Vantage AMR #33 de l’équipe TF Sport (Keating/Pereira/Fraga) passe la première sous le drapeau à damier, suivie de deux Porsche 911 RSR – 19, la #77 du trio Ried/Evans/Campbell (Dempsey-Proton Racing) et la #56 du Team Project 1 (Perfetti/Cairoli/Pera).

Les 8 Heures de Bahreïn, finale du championnat FIA WEC, se dérouleront le 6 novembre prochain sur le Circuit International de Sakhir. Selon la tradition, l’épreuve démarrera plus tard dans la journée et intégrera cinq heures de roulage de nuit. La capacité de chausser les bons pneus au bon moment sera donc l’une des clés de voute pour remporter cette dernière course de la saison.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*