Rallye du Maroc Sodicars Racing : Un BV2 pour Philippe Boutron-Mayeul Barbet

Le Rallye du Maroc est sauvé ! En trois semaines, le patron de l’épreuve David Castera a monté son barnum avec la complicité et la précieuse aide des marocains. Un village entier a vu le jour sur les hauteurs de la Ville de Zagora où, la température y plombe et frôle quotidiennement les 40°. Inhabituel selon les habitants du coin qui, en cette période flirte avec l’automne est généralement la température est plus clémente.

Il faut s’y faire pour vivre l’édition de ce Maroc, comptant pour le Championnat du Monde FIM et la Coupe du Monde FIA. Et pour mieux se préparer au Dakar, Philippe Boutron et Mayeul Barbet font partis de la bande des quatre roues emmenée par le duo infernal Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel et leur Toyota Hilux habituel.

Pour Philippe et Mayeul être au Maroc leur colle la banane. Ils aiment l’Afrique, les grands espaces, le désert et les dunes : « Nous essayons le BV2 équipé de grosses roues comme le préconise le nouveau règlement. Une opportunité de jouer ici pour voir comment il se comporte. Et pour Mayeul, l’occasion aussi d’utiliser la tablette et de se familiariser avec avant le Dakar. Des points positifs qui soulignent l’évolution de la discipline. Une vraie révolution pour les navigateurs qui, doivent en raison de sa complexité faire corps avec elle… »

Pour l’instant Philippe ne peut se prononcer sur le BV2 : « trop peu d’essais encore pour émette un quelconque avis, nous verrons au fil des étapes. Par le passé, nous avons déjà roulé avec de grosses roues, je ne pense pas sentir de différences fondamentales. Je pense que nous crèverons moins que par le passé. »

La chaleur, un handicap supplémentaire pour les équipages qui seront à n’en pas douter rincés le soir à leur arrivée au bivouac. « Nous en faisons abstraction, trop content de se retrouver tous avec le gratin de la discipline, même si, il en manque quelques-uns. Revoir tous les amis, que du bonheur ! »

Fidèle à Sodicars Racing, Philippe se réjouit de l’ambiance régnante au sein de l’équipe de Richard Gonzalez : « J’aime l’esprit qui s’en dégage, nos rapports ont dépassé ceux du client et du loueur ! »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*