Formule 4 à Monza course 1 : Elliott Vayron se révèle en Italie

Karting, Vayron Elliott, F4 Internationale, FRA, FIA, , Championnat de France, MONZA , International Race, © KSP Reportages

Le Championnat de France F4 FIA a connu un samedi à rebondissements avec les déboires vécus par de nombreux candidats aux titres et le succès indiscutable du rookie Elliott Vayron. Macéo Capietto en a profité pour effectuer la bonne affaire du jour…

Alors que la majorité des pilotes prenait part à leur 5e épreuve depuis le début de la saison et que certains sont redoublants dans la discipline, Elliott Vayron a réussi à transformer son deuxième essai en F4 par une magistrale victoire. Sur le circuit de Monza, dont le tracé rapide favorise le phénomène d’aspiration et les dépassements, la journée du samedi a commencé avec la pole position réalisée par Macéo Capietto dans des conditions difficiles, comme il le raconte…
« La séance de qualification a été compliquée, avec deux drapeaux rouges qui sont venus interrompre notre élan. Tout s’est joué en fin de séance et j’ai pu effectuer in extremis un super tour pour décrocher la pole. » Les 18 centièmes séparant les cinq premiers témoignaient une fois de plus du niveau du Championnat de la FFSA Academy.

Macéo Capietto fait le plein de points
Comme on pouvait s’y attendre, la Course 1 disputée quelques heures plus tard n’a pas manqué d’animation. Dès le premier tour, c’est l’Australien Hugh Barter qui connaissait un problème alors qu’il s’élançait en 2ème position. Un combat passionnant s’engageait entre Macéo Capietto, Elliott Vayron et Daniel Ligier, sous les yeux de Noah Andy, auteur d’un excellent départ. Dans le 4ème tour, Ligier relayait Capietto en tête de la course. À force de retarder leurs freinages, les deux pilotes perdaient un peu temps de temps peu avant la mi-course et laissaient filer Elliot Vayron. Tout heureux de se retrouver en tête, celui-ci gérait parfaitement les dernières boucles, malgré la pression exercée par Capietto en fin de parcours, confirmée par un meilleur tour.

« C’est génial de gagner sur ce mythique circuit de Monza, » se réjouissait Elliott, qui prendra part aux dernières épreuves de la saison. « Le départ a engendré quelques contacts et les premiers tours furent très disputés. Avec Macéo Capietto et Daniel Ligier, on a pu prendre nos distances sur le reste du peloton et le déroulement de la course m’a finalement été favorable. Les dernières minutes furent intenses avec Macéo, cela m’a rappelé nos débuts en karting où nous nous sommes affrontés durant plusieurs années. »

Premier succès pour Enzo Geraci en F4 Junior
Daniel Ligier finissait par s’isoler en 3ème position et décrocher un 6e podium cette saison, pendant qu’Owen Tangavelou assurait le spectacle dans le peloton. Parti 10ème, il a rapidement pris l’ascendant sur le Suisse Dario Cabanelas, Esteban Masson et Pierre-Alexandre Provost, avant de doubler Noah Andy et Gaël Julien pour accéder à la 4ème position.

Enzo Geraci pouvait également se montrer heureux de sa prestation. Le jeune pilote originaire du sud de la France a réussi à prendre ses marques sur le tracé de Monza, au point de transformer sa 14e place sur la grille de départ en sixième sur la ligne d’arrivée ! Une position qui lui offre surtout un premier succès en Junior. De retour en F4 après une première tentative prometteuse en juillet à Budapest, Enzo Richer s’est classé 7ème devant Pierre-Alexandre Provost et Noah Andy, tous deux pénalisés de 30 secondes par les commissaires sportifs. Les deux leaders du Championnat Junior, Dario Cabanelas et Alessandro Giusti, n’ont pas connu la réussite escomptée. Dommage pour ce dernier qui s’élançait en 5ème position, après avoir occupé furtivement le meilleur temps provisoire en qualification !

Déjà déçu de sa 8ème position aux essais chronométrés, Esteban Masson a été contraint à l’abandon au 6ème tour suite à un incident de course. Seule féminine du plateau, Angélina Favario a fêté son premier top-10, qui lui offre la pole position pour la Course 2 du dimanche matin. Pour avoir réalisé le plus rapide des 2ème meilleurs tours en qualification, Alessandro Giusti s’élancera en première position de la Course 3 devant Macéo Capietto et Hugh Barter. Pour ses débuts en F4, Romain Andriolo n’a pas eu la chance de voir le drapeau à damier.

Classement de la séance de qualification*
1. (3) Macéo Capietto (France) 1’56”300
2. (2) Hugh Barter (Australie) 1’56”428
3. (8) Elliott Vayron (France) 1’56”446
4. (4) Daniel Ligier (France) 1’56”486
5. (10) Alessandro Giusti (France) 1’56”489
6. (5) Gaël Julien (France) 1’56”609
7. (7) Dario Cabanelas (Suisse) 1’56”673
8. (6) Esteban Masson (France) 1’56”747
9. (10) Noah Andy (France) 1’56”988
10. (13) Owen Tangavelou (France) 1’57”323
11. (9) Pierre-Alexandre Provost (France) 1’57”340
12. (11) Enzo Richer (France) 1’57”449
13. (12) Romain Andriolo (France) 1’57”538
14. (14) Enzo Geraci (France) 1’58”042
15. (15) Angélina Favario (France) 1’59”935
* Entre parenthèses, classement des meilleurs 2èmes tours

Classement de la Course 1
1. Elliott Vayron (France) avec 12 tours
2. Macéo Capietto (France) à 0”353
3. Daniel Ligier (France) à 7”805
4. Owen Tangavelou (France) à 12”737
5. Gaël Julien (France) à 13”148
6. Enzo Geraci (France) à 15”292, 1er Junior
7. Enzo Richer (France) à 23”810
8. Pierre-Alexandre Provost (France) à 48”417, 2ème Junior
9. Noah Andy (France) à 49”003
10. Angélina Favario (France) à 1’35”990
11. Alessandro Giusti (France) à 1 tour, 3ème Junior
12. Romain Andriolo (France) à 3 tours
13. Dario Cabanelas (Suisse) à 4 tours, 4ème Junior
14. Esteban Masson (France) à 7 tours
15. Hugh Barter (Australie) à 9 tours
Meilleur tour : Macéo Capietto en 1’56”083 (moy. 179,6 kmh)

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*