Nogaro Pâques Formule 4 : Masson et Sutumno inaugurent par un succès la saison 2021

Le Championnat de France F4 a démarré avec une probante victoire en Course 1 de Masson, qui a concrétisé avec panache sa pole position. La grille inversée de la Course 2 a profité au Thaïlandais Sutumno, qui s’est imposé au terme d’un cavalier seul.

La succession du Champion 2020, le Japonais Ayumu Iwasa, est lancée et ils semblent nombreux à pouvoir prétendre à ce titre tant convoité mis en jeu par la FFSA Academy. Issus de différents horizons, les 16 pilotes engagés forment un plateau international et homogène, duquel il faudra se démarquer. Esteban Masson a été le premier à le faire en réalisant une excellente première journée de compétition. Dans la Course 1, sa victoire s’est rapidement dessinée après l’obtention de la pole position… « Je me suis concentré pour réussir un bon départ et virer en tête sans prendre de risque inconsidéré pour ce premier départ de la saison. J’étais rapide dès les premiers tours, ce qui m’a permis de creuser l’écart. C’était l’objectif, puisque cela m’a permis de gérer mon avance et surtout l’usure des pneumatiques, » a commenté très sereinement Esteban.

Esteban Masson impérial de bout en bout en Course 1
Partis avec des ambitions élevées pour leur deuxième année dans la discipline, Owen Tangavelou et Daniel Ligier ont fêté leur premier podium en F4. « Je vise clairement le titre cette saison et ce résultat me conforte dans ma volonté de me battre pour la victoire à chaque course, » avouait Owen à sa descente de podium. « J’ai pu doubler l’Australien Hugh Barter après l’extinction des feux, puis j’ai vu que Daniel tenait également un bon rythme derrière moi, ce qui m’a forcé à ne rien lâcher jusqu’au baisser du drapeau à damier. »

Cinquième sur la grille de départ, Daniel Ligier accueillait cette troisième place avec beaucoup de satisfaction. « C’est une excellente manière de démarrer le Championnat. Je sens que j’ai vraiment passé un cap depuis 2020, je me sens beaucoup plus à l’aise au volant de ma monoplace. J’ai passé toute la course dans le sillage d’Owen, sans toutefois me retrouver en position de le doubler, si bien que j’ai préféré assurer ce podium. » Constamment en embuscade, Barter n’a pas pu récupérer les places perdues au départ et passait sous le damier en quatrième position.

Quatrième de la séance de qualification, Macéo Capietto aurait bien aimé participer à ce duel, mais un souci mécanique dès le tour de formation l’a hélas coupé net dans son élan.

Un duel intéressant pour la 5ème place a eu lieu entre le Britannique Aiden Neate, le Suisse Dario Cabanelas et Gaël Julien, les deux premiers cités se battant également pour la victoire en Junior. Cabanelas a guetté la moindre erreur de son rival, mais Neate a tenu bon. « Je suis satisfait de cette première performance et de ce succès en Junior pour mes débuts en F4, mais je sais que j’ai encore une belle marge de progression pour me hisser au niveau des pilotes qui m’ont précédé aujourd’hui. »

A quelques longueurs de Julien, solide 7ème, trois pilotes ont roulé roue dans roue durant toute la course pour le gain de la 8ème position. Alessandro Giusti finissait par se défaire de la pression de Noah Andy et du Thaïlandais Thanapongpan Sutumno, qui s’assuraient la première ligne de la Course 2, caractérisée par sa grille inversée pour les 10 premiers de la Course 1. Derrière Enzo Geraci et Pierre-Alexandre Provost en pleine explication, un ultime incident impliquait Angélina Favario et Vignesh Kadarabad, alors que la féminine venait de prendre l’avantage sur l’Indien. Le Polonais Adam Szydlowski a dû renoncer suite à un problème mécanique.

Victoire thaïlandaise en Course 2
Comme d’habitude, la deuxième course du meeting n’a pas manqué de rebondissements dans le peloton, mais cette fois pas pour la première place. En effet, le Thaïlandais Thanapongpan Sutumno a réussi une prestation parfaite et s’est imposé avec une belle avance de 5 secondes. « C’est ma première victoire depuis que j’ai pris la décision de venir courir sur le continent européen, c’était en karting en 2016. C’est un super moment qui me motive pour la suite de la saison. »

Brillant 2ème durant plusieurs tours, Noah Andy commettait une petite erreur qui l’envoyait directement en tête à queue à 5 tours de l’arrivée. Concentré à maintenir Gaël Julien derrière lui, Alessandro Giusti évitait de juste le malheureux pilote Réunionnais et filait vers la 2ème position. « J’étais déjà tout près de passer Noah au départ et je lui ai mis la pression durant plusieurs tours, » précisait Alessandro. « Une fois 2ème, j’ai réussi garder un rythme élevé jusqu’au bout pour rester devant Gaël. »

« J’ai beaucoup aimé ce duel aux avant-postes, d’autant que je devais aussi surveiller Aiden Neate dans mes rétroviseurs, » confiait Gaël Julien. « De plus, je voyais le peloton de chasse qui se rapprochait, alors que l’auto commençait à sous-virer en fin de course. Dans ces conditions, j’étais heureux de monter sur le podium. »

Trois pilotes n’ont pas ménagé leurs efforts pour améliorer leur position de départ, donné suivant le principe de la grille inversée. Daniel Ligier est ainsi passé de la 8ème à la 5ème place, Esteban Masson de la 10e à la 6e et Macéo Capietto de la 16ème à la 8ème, avec le gain du meilleur tour. Les trois pilotes ont assuré un magnifique spectacle tout au long de la course. L’Australien Hugh Barter a fini par s’intercaler en 7ème position. Classé neuvième, Dario Cabanelas a suivi de près cette explication musclée, avec le prometteur Pierre-Alexandre Provost rivé dans son aspiration. Dans cette Course 2, 11 pilotes ont roulé dans des temps regroupés en 4 dixièmes !

Suite du programme à Nogaro : Course 3, lundi 5 avril de 11h20 à 11h45

Classement de la Course 1 : 1. Esteban Masson (France) avec 15 tours ; 2. Owen Tangavelou (France) à 2 »987 ; 3. Daniel Ligier (France) à 3 »455 ; 4. Hugh Barter (Australie) à 4 »447 ; 5. Aiden Neate (Royaume-Uni) à 14 »928, 1er Junior ; 6. Dario Cabanelas (Suisse) à 15 »421, 2ème Junior ; 7. Gaël Julien (France) à 15 »875 ; 8. Alessandro Giusti (France) à 23 »691, 3ème Junior ; 9 Noah Andy (France) à 26 »069 ; 10. Thanapongpan Sutumno (Thaïlande) à 2 »371 ; 11. Enzo Geraci (France) à 34 »019, 4ème Junior ; 12. Pierre-Alexandre Provost (France) à 35 »309, 5ème Junior ; 13. Angélina Favario (France) à 1 tour ; 14. Vignesh Kadarabad (Inde) à 2 tours ; 15. Adam Szydlowski (Pologne) à 11 tours.
Macéo Capietto (France) non-partant.
Meilleur tour : Esteban Masson en 1’27”377 (moy. 149,8 km/h)

Classement de la Course 2 : 1. Thanapongpan Sutumno (Thaïlande) avec 15 tours ; 2. Alessandro Giusti (France) à 5 »381, 1er Junior ; 3. Gaël Julien (France) à 6 »809 ; 4. Aiden Neate (Royaume-Uni) à 7”198, 2ème Junior ; 5. Daniel Ligier (France) à 9 »205 ; 6. Esteban Masson (France) à 9 »421 ; 7. Hugh Barter (Australie) à 9 »825 ; 8. Macéo Capietto (France) à 9 »904 ; 9. Dario Cabanelas (Suisse) à 10 »279, 3ème Junior ; 10. Pierre-Alexandre Provost (France) à 11 »190, 4ème Junior ; 11. Owen Tangavelou (France) à 12 »695 ; 12. Adam Szydlowski (Pologne) à 13 »082 ; 13. Enzo Geraci (France) à 14 »211, 5ème Junior ; 14. Angélina Favario (France) à 39 »037 ; 15. Vignesh Kadarabad (Inde) à 53 »839 ; 16. Noah Andy (France) à 4 tours.
Meilleur tour : Macéo Capietto en 1’28 »855 (moy. 147,3 km/h).

Photo KSP-Guillaume Veuve

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*